Assemblée nationale : La lutte décriée en masse par les députés



Assemblée nationale : La lutte décriée en masse par les députés
L’idée du ministre des sports Abdoulaye Makhtar Diop, de transformer  le stade Demba Diop en arène nationale n’enchante pas les députés. Les élus ont vivement manifesté leur opposition à cette mesure, avant  de se lancer dans un dénigrement sans merci de la lutte. Ce lundi, au cours du vote du budget de ce ministère, le député libéral Moussa Sy a été le premier à montrer sa discordance à cette mesure. « Ce serait un échec pour vous, pour le gouvernement, et pour le président de la République que de transformer le stade Demba Diop en arène nationale », a lâché le maire des Parcelles Assainies. Me El Hadj Diouf également moins inspiré par ce projet y voit tout simplement un « recul ». « A ce rythme il n’y aura plus de stades de football. Alors comment peut-on espérer gagner des coupes en football ? », s’est interrogé,  sur les colonnes du journal "Le quotidien", l’avocat qui demande cependant aux sponsors de la lutte de construire une arène. La députée Ndèye Guèye Cissé elle déplore la saturation occasionnée par la lutte et son accaparement de la télévision, alors Sékou Samb fait part de sa préoccupation envers le mal dans ce milieu, en soulignant le dopage des lutteurs et les violences d’après combat. Toutefois, dans son speech, Abdoulaye Makhtar Diop promet d’apporter des solutions concernant la violence, mais persiste avec obstination dans sa décision d’ériger Demba Diop en arène de lutte.


Mardi 15 Novembre 2011 - 12:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter