BBY : Moustapha Diakhaté désavoué, le président Sall annule ses décisions et réhabilite Cheikh Diop Dione

La rencontre au palais de la République entre le président Sall et la majorité parlementaire de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) a bel et bien eu lieu. Le secrétaire général de l’Alliance pour la République (APR) qui a reçu les députés de la mouvance présidentielle dans un conteste sans précédent de crise au niveau de l’Assemblée nationale, a éteint le feu. Ce, en désavouant les décisions du président du groupe parlementaire de BBY, Moustapha Diakhaté qui en a pris pour son grade.



BBY : Moustapha Diakhaté désavoué, le président Sall annule ses décisions et réhabilite Cheikh Diop Dione

Le président de la majorité parlementaire BBY désavoué par le président Sall qui annule ses décisions nés du fameux renouvellement des bureaux de l’hémicycle.

En effet, suspendu pour une durée de 36 mois dont 12 avec sursis par Moustapha Diakhaté pour selon les termes de ce dernier,  « avoir osé défier la candidature de Moustapha Niasse soutenue par le Président de la République, Macky Sall, non moins Secrétaire général de l’APR  pour briguer le perchoir », le Député Cheikh Diop Dione a été réhabilité par Macky Sall qui, en sapeur pompier, a par ailleurs convaincu Mame Khary Mbacké qui avait annoncé sa décision de quitter BBY pour rejoindre la formation d’Idrissa Seck de rester dans le groupe parlementaire.

L’atmosphère du groupe parlementaire de la majorité sous très haute tension depuis le renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale, des députés  se sont rebellés contre le fonctionnement de leur groupe. Tout à commencer par la candidature de Cheikh Diop Dione contre Moustapha Niasse pour la présidence de la représentation nationale alors que le président de la République avait clairement indiqué aux siens la voie à suivre.

Ce qui avait eu l’ire de mettre dans une colère noire Moustapha Cissé LO qui avait promis de fermes représailles.
Des sentences tombées pas plus tard que le 14 octobre dernier dans un communiqué de Moustapha Diakhaté qui avait dit la messe contre le député apériste « frondeur » suspendu du groupe parlementaire. Et ce, tout en menaçant d’exclusion la députée Mame Khaïry Mbacké d’exclusion de l’Assemblée nationale.
Des décisions que vient d’annuler le président Sall.


Samedi 19 Octobre 2013 - 11:20




1.Posté par Atypico le 19/10/2013 16:29
Est - il normal et sain que ce soit le Président de la République du Sénégal qui, en tant que président en exercice de l'APR, vienne faire la leçon aux députés du peuples, membres de la coalition BBY? Je ne le pense pas . Qu'en est - il du coup, de la liberté de conscience du citoyen député qui doit plier l'échine devant l'exécutif quoique cet exécutif réalise et en l'ocurrence ne réalise rien des promesses électorales et de la rupture annoncée au départ et qui a justifié la constitution de la coalition BBY et le vote des populations pour les candidats BBY. L'intervention de Macky comme maître de "députés esclaves" dans la maison BBY qui ne défend plus que sa personne et non ses promesses de départ est un non sens total, une preuve que " la république bananière" n'est pas si éloignée de nous que nous le souhaitions. Wade sans Wade, des députés non du peuple mais de la volonté exclusive du président ...déprimant ce monde de politi...chien chiens !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter