Babacar Gaye : «Des vampires gravitent autour de Moustapha Niasse».

Le Grand parti (Gp) continue de défier l’Alliance des forces de progrès (Afp). En effet, ses responsables multiplient les sorties pour tirer sur le parti de Moustapha Niasse. La dernière est celle de Babacar Gaye, ancien membre du Bureau politique de l’Afp.



«Des hommes que je qualifie de vampires gravitent autour de Moustapha Niasse pour lui raconter des contrevérités et qui ne peuvent rien lui apporter. Nous l’estimons beaucoup. C’est une référence pour nous. Mais il est à la retraite et n’a plus d’ambition pour ce Sénégal». Ces propos sont de Babacar Gaye, ancien membre du Bureau politique de l’Afp.

Selon lui, beaucoup de Sénégalais plaçaient leur espoir en Moustapha Niasse. Espoir qu’il a anéanti avec sa nouvelle posture : «Après l’appel du 16 juin 1999 de son Secrétaire général Moustapha Niasse, le parti suscitait beaucoup d’espoir  pour les populations en général et pour les jeunes en particulier. Alors, l’Afp était fondée sur des valeurs et des principes pour diriger un jour les destinées de ce pays. «Malheureusement en 2014 le Bureau politique s’était réuni sous la présidence de son Secrétaire général aux fins de préparer les élections locales. Mais, à ma grande surprise, celui-ci s’était transformé à un véritable meeting de soutien au parti du président de la République, Monsieur Macky Sall, sans recueillir l’avis des bases du parti. Pis, durant les Locales, notre parti a sacrifié dans toutes les localités du pays au profit des de l’Apr, notre allié, en nous faisant perdre des villes comme Kaolack et Nioro, fief de notre leader Moustapha Niasse», a déclaré le nouveau responsable du Gp à Linguère.

Cet affront, Moustapha Gaye ne peut pas le pardonner à son ex  leader c’est pourquoi : «Lorsque notre frère et camarade El Hadji Malick Gackou a déposé les statuts et les textes règlementaires du Grand parti (Gp) au ministère de l’Intérieur, j’ai décidé de quitter l’Afp pour rejoindre le Gp», car «nous ne pouvons plus militer dans un parti qui fait la promotion des vieux au détriment des jeunes», explique-t-il.
 

Ousmane Demba Kane

Lundi 6 Juillet 2015 - 12:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter