Bangladesh: Abdul Quader Mollah, le «boucher de Mirpur», a été pendu

Le Bangladesh a exécuté jeudi 12 décembre un chef islamiste de l’opposition, Abdul Quader Mollah, quelques heures après le rejet de son appel de la condamnation à mort par la Cour suprême. Une condamnation prononcée en septembre pour crimes de guerre lors du conflit pour l’indépendance en 1971.



Des manifestants de la Ligue Chhatra protestent contre un appel à manifester de la part de la Jamaat-e-Islami contre la condamnation à mort d'Abdu Quader Mollah, à Dacca, le 9 septembre. REUTERS/Andrew Biraj
Des manifestants de la Ligue Chhatra protestent contre un appel à manifester de la part de la Jamaat-e-Islami contre la condamnation à mort d'Abdu Quader Mollah, à Dacca, le 9 septembre. REUTERS/Andrew Biraj

Abdul Quader Mollah a été pendu à la prison centrale de Dacca. Il était l'un des principaux dirigeants du parti Jamaat-e-Islami. Les procureurs l’ont surnommé le « boucher de Mirpur », du nom d’une banlieue de la capitale où il a commis la plus grande partie des atrocités dont il était accusé.
 

Et la liste de celles-ci est longue. A la tête d’une milice pro-pakistanaise qui combattait pour l’indépendance du Bangladesh, Abdul Quader Mollah a tué, selon le tribunal, un grand nombre de professeurs, médecins, écrivains et journalistes. Il a également été reconnu coupable de viols et de meurtres de plus de 350 civils non armés. Sa pendaison risque de provoquer de violentes manifestations à l’approche des élections législatives prévues le 5 janvier prochain.
 

D’ores et déjà, des échauffourées ont eu lieu dans plusieurs villes du pays. A Dacca, des centaines des manifestants ont célébré l’exécution d’Abdul Quader Mollah. Mais pour d’autres, il est mort en martyr pour la cause du mouvement islamique au Bangladesh.

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Vendredi 13 Décembre 2013 - 12:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter