Banque mondiale : Makhtar Diop évincé de la vice-présidence



Banque mondiale : Makhtar Diop évincé de la vice-présidence
Le Sénégalais Makhatar Diop n'est plus le vice-président de la Banque Mondiale pour l'Afrique Subsaharienne. D'après la note de l'institution, il est affecté au poste de vice-président et conseiller spécial au sein de l'équipe de direction du Groupe de la Banque mondiale.

D'ailleurs, le responsable de l'administration de cette institution, Sri Mulyani Indrawati informe qu'il va lui-même assuré son interim. « Avec l'approche des assemblées annuelles, je superviserai la gestion de la région Afrique, coordonnerai le travail avec nos clients et employés et présiderai les réunions bilatérales avec les délégations africaines. Nous vous ferons part prochainement des affectations temporaires suite aux assemblées annuelles », informe M. Sri Mulyani Indrawati.

Selon "Enquête", cette version n'est que la partie diplomatique de l'affaire. Ainsi, on apprend que la vérité est tout autre, car l'économiste Sénégalais à été simplement mis à l'écart. En effet, il lui est reproché d'avoir entamé sa campagne en perspective de la bataille pour le fauteuil de président de la Banque Africaine de Développement (BAD).

Il s'y ajoute que l'institution de Breton Woods qui a des règles des rigides, en veut a son désormais ex responsable de la Région Afrique, pour s'être servi de l'image de la Banque mondiale pour mener sa propre campagne.

Cependant, l'institution n'a pas manqué de rappeler les mérites de l'ancien ministre de l'Economie du Sénégal pour son travail à la tête de l'institution pour la région Afrique. « Sous le leadership de Makhtar, la région a obtenu des résultats impressionnants, du déploiement plus efficace de nos programmes en passant par la gestion de crises majeures telles que l'épidémie actuelle d'Ebola. Un engagement financier sans précédent pendant l'exercice 2014, un niveau de décaissement record, un travail analytique de haut niveau, ce à quoi il faut ajouter des initiatives innovantes mises en place sous sa houlette, sont autant de facteurs qui nous ont permis d'atteindre nos objectifs aussi bien pour les pays IDA que pour les pays BIRD » renseigne l'institution.

Selon la Bm, Makhtar a démontré que l'attention constante à la qualité et la volonté d'avoir un impact à long terme peuvent être combinées avec la nécessité de répondre de manière rapide et efficace aux besoins de nos clients. Sa connaissance profonde de l'économie politique du continent lui a permis d'obtenir la confiance de nos clients et leur collaboration au plus haut niveau. Son travail lui a valu l'admiration et la reconnaissance de nos clients, partenaires et actionnaires et Makhtar Diop est une personnalité respectée sur les grandes questions liées aux défis de développement du continent.


Jeudi 2 Octobre 2014 - 11:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter