Barnos : Macky Sall « balaye d’un coup de pied » Karim Wade, au trône depuis le mois de novembre

Le président de la République Macky Sall vient de reprendre sa première place du Top 10 pour la période du mois de décembre 2012. Tels sont les résultats du Baromètre de notoriété au Sénégal (Barnos) pour le dernier mois de l’année 2012, publiés ce lundi.



Barnos : Macky Sall « balaye d’un coup de pied » Karim Wade, au trône depuis le mois de novembre
Selon le communiqué de Barnos, M. Sall, « défait » en novembre de la première place du Top 10, reprend la tête du classement général, qu’il avait perdu au profit de Karim Wade, le fils de l’ex-chef d’Etat en l’occurrence Me Abdoulaye Wade.
 
Les raisons de ce retour de Macky Sall en tête du Top 10 du Barnos sont, entre autres, « l’intention du chef de l’Etat de faire de la couverture médicale universelle une réalité pour tous les Sénégalais, de l’adoption du projet de décret faisant du Magal de Touba un jour férié, des initiatives du gouvernement pour améliorer l’environnement des affaires et de la diminution du budget de la présidence de la République ».
 
Plus loin, le même texte ajoute que « d’autres raisons concernent son intention (le Chef de l’Etat) de réguler les loyers et de bien gérer les dossiers relatifs aux biens mal acquis, ainsi que la mise sur pied du tribunal chargé de juger l’ancien président tchadien, Hissène Habré ».
 
Après Macky, suivent les autres …
 
C’est le fils du « Pape du Sopi » qui se taille la deuxième place dans ce Top 10 du Barnos. Motif : « comme au mois précédent, les investigations menées sur son éventuel enrichissement illicite. En effet, l’ancien ministre a continué, en décembre, à faire la Une des médias ».
 
« En troisième position  on remarque la présence du Parti démocratique sénégalais (PDS), sans doute liée à la forte mobilisation collective de ses membres pour combattre les mises en cause de ses dignitaires dans les affaires d’enrichissement illicite » lit-on dans le communiqué du Barnos. Le premier ministre, Abdoul Mbaye n’est pas également oublié et il occupe la quatrième place. « Il a visiblement bénéficié des effets de la motion de censure dont l’issue a été infructueuse pour ses initiateurs », précis le Baromètre de notoriété au Sénégal (Barnos).
 
 
 


Lundi 7 Janvier 2013 - 10:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter