Barthélémy Dias : «Nous invitons les dakarois épris de justice… ».

Barthélémy Dias est monté au créneau pour fustiger la convocation du maire de Dakar-Plateau à la Sureté urbaine. En effet, jugeant que cette convocation, de même que celle qu’on lui avait servi constituent des violations de leur prérogatives de maire, l’édile de Mermoz-Sacré-Cœur appelle les dakarois à se mobiliser pour soutenir Alioune Ndoye demain mercredi.



Barthélémy Dias : «Nous invitons les dakarois épris de justice… ».
«Je m’en désole comme la plupart des Sénégalais épris de droit. Il s’agit aujourd’hui d’une tentative d’intimidation. Comme je l’ai déjà signalé dès les premières heures, il s’agit d’un complot politique qui ne dit pas son nom», ces propos sont de Barthélémy Dias qui se prononçait sur la convocation d’Alioune Ndoye. Et de poursuivre : «Nous voyons que nous avons en face de nous des individus qui ont décidé de s’entêter, alors nous avons décidé de réagir parce que nous, nous avons considéré que nous sommes dans le cadre de l’administration.  Et que dans le cadre de l’administration, cette plainte ne peut être nullement être recevable. Je rappelle que la vente sur la voie publique est illégale. C’est ce que dit la loi».

Barthélémy Dias de s’interroger : «Dans quelle République sommes-nous, quand des individus qui sont dans l’illégalité, après avoir eu à menacer de mort le maire sur les plateaux de télévision, se permettent maintenant de porter plainte contre un maire qui ne fait qu’exercer ses prérogatives étatiques et administratives» ?

Cela suffit à l’édile de Mermoz-Sacré-Cœur pour déceler les mains d’hommes tapis dans l’ombre qui manœuvrent pour leur échec : «C’est la raison pour laquelle nous disons que c’est un complot politique, c’est une machination. Et cela ne passera pas», annonce-t-il. Et de lancer un appel envers la population : «Nous invitons tous les dakarois épris de justice et de paix à se mobiliser pour envoyer un signal fort à qui de droit et je pense que ce dernier pourra se reconnaitre à travers ces propos, parce que qui se sent morveux se mouche. Depuis quelques semaines, nous assistons à des sorties de hautes personnalités politiques qui s’amusent à vouloir commenter le désencombrement dans le cadre des régies publicitaires ou bien dans le cadre même de marchés. C’est inadmissible dans une république qui se respecte»
 

Ousmane Demba Kane

Mardi 7 Juillet 2015 - 13:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter