Barthélémy Dias-convocation de Khalifa Sall : «Si Macky Sall touche à ce qu’il ne doit pas toucher… »

C’est ce mardi que le maire de Dakar, Khalifa Sall, doit faire face aux enquêteurs de la Division des investigations criminelles. Mais déjà, ses lieutenants qui soupçonnent une instrumentalisation de la justice par le pouvoir pour lui mettre des bâtons dans les roues, sont déterminés à ne pas leur faciliter la tâche.



Barthélémy Dias-convocation de Khalifa Sall : «Si Macky Sall touche à ce qu’il ne doit pas toucher… »
«C’est le complot politique qui continue», a déclaré Barthélémy Dias qui réagissait suite à la convocation de Khalifa Sall concernant la gestion de la caisse d’avance. Selon lui,  la direction du Parti socialiste (Ps) n’est pas étrangère à ce complot» puisque, informe-t-il, les enquêteurs de l’Ige avaient déjà décerné «un satisfecit au maire de Dakar».

Dans ce même registre, le maire de Mermoz/Sacré-Cœur affirme que le procureur de la République n’a aucune compétence pour enquêter sur Khalifa Sall. Et ajoute-t-il, ce dernier, non plus ne doit pas répondre à toutes les questions venant de lui : «le procureur de la République n’a pas compétence à enquêter sur des fonds votés par un Conseil municipal dans le cadre de la libre administration des collectivités locales et approuvés par le représentant de de l’Etat».

Allant plus loin, Dias-fils soutient que Khalifa Sall aura enfreint la loi s’il fournit certaines réponses : «Si Khalifa Sall accepte de réponde à certaines questions des enquêteurs, sur demande du procureur de la République, il aura violé la loi», martèle-t-il.

Quant au chef de l’Etat Macky Sall, l’édile de Mermoz/Sacré-Cœur le somme de savoir raison garder : «Je voudrais dire au Président Macky Sall que là, nous ne sommes pas dans le cas de Bamba Fall ou de celui de Barthélémy Dias. S’il touche à ce qu’il ne doit pas toucher, il saura qu’il a touché à ce qu’il ne devait pas toucher», clame-t-il. Cet avertissement est d’autant plus d’actualité que, menace-t-il «les acteurs du 23 juin sont toujours vivants »,

Ousmane Demba Kane

Mardi 21 Février 2017 - 08:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter