Bernard Valero, porte-parole du Quai d’Orsay : « La France va appuyer positivement le Sénégal dans ses négociations avec ses partenaires »

La relation bilatérale semble partir sur de nouvelles bases. Dans une interview accordée au journal « Walfadjiri Aurore », Bernard Valero, porte-parole du Quai d’Orsay a soutenu que son pays la France va appuyer d’une façon positive le Sénégal dans ses négociations avec ses partenaires. Il s’agit bien entendu des institutions financières internationales, et ce, dans les semaines à venir.



Bernard Valero, porte-parole du Quai d’Orsay : « La France va appuyer positivement le Sénégal dans ses négociations avec ses partenaires »
« Le nouveau Président de la République fait face à beaucoup d’urgence. Il y a l’urgence alimentaire. C’est l’une des raisons pour lesquelles les autorités françaises ont décidé d’accorder un prêt d’aide budgétaire au Sénégal de 130 millions d’euros dont la première tranche, 50 millions, sera versée dans les prochaines semaines », promet M. Bernard dans les colonnes du même journal.

« Au-delà, la France sera mobilisée dans les semaines qui viennent, le Président Sarkozy l’a dit, pour aider le Sénégal à mener de manière positive et réussi ses négociations avec un certain nombre de ses partenaires. Je pense aux négociations que le Sénégal conduit avec un certain nombre d’institutions financières internationales », indique le porte-parole du Quai d’Orsay.

Parlant d’institutions financières internationales, il fait allusion en premier lieu, du Fonds monétaire internationale, de la Banque mondiale, de la
Banque africaine de développement, etc. « Dans toutes ces instances où la France est présente, nous allons aider le Sénégal. Nous allons aussi intervenir dans le cadre de l’Union européenne pour que le Sénégal puisse recevoir les moyens qui lui permettront de repartir du bon pied », soutient M. Valero.

En plus des sommes avancées en urgence après la visite de Macky Sall, la France compte poursuivre et intensifier ses efforts au Sénégal, en tant que l’un des premiers partenaires de l’aide publique au développement de la France en Afrique. « Je crois que les montants qui sont engagés tournent autour de 100 millions d’euros par an, destinés à financer un certain nombre de projets », annonce Bernard Valero.

« L’Agence française de développement va travailler avec le Sénégal sur trois (03) priorités. Je pense à la rénovation d’un certain nombre d’établissements scolaires, au développement de l’économie rurale et à la santé de la mère et de l’enfant. Ce sont nos priorités pour 2012 », selon le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero. 



Vendredi 20 Avril 2012 - 18:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter