Bielsa : «Trop peu pour juger»

Évidemment satisfait de la victoire de Marseille à Annecy, dimanche contre l'Évian-TG (3-1), Marcelo Bielsa a expliqué que «cela ne fait que cinq journées disputées, et c'est trop peu pour juger». «Il n'y a aucune équipe qui domine outrageusement le Championnat», a poursuivi l'entraîneur argentin.



Bielsa : «Trop peu pour juger»
Le | Mis à jour le
Foot

Ligue 1 OM Bielsa : «Trop peu pour juger»

Évidemment satisfait de la victoire de Marseille à Annecy, dimanche contre l'Évian-TG (3-1), Marcelo Bielsa a expliqué que «cela ne fait que cinq journées disputées, et c'est trop peu pour juger». «Il n'y a aucune équipe qui domine outrageusement le Championnat», a poursuivi l'entraîneur argentin.
 
Marcelo Bielsa (entraîneur de Marseille) : «La victoire a été juste mais la différence de 3-0 était exagérée. Nous aurions dû établir une plus grande supériorité dans le jeu en première période. Nous avons eu du mal à jouer. Après la mi-temps, nous avons été plus prolifiques pour attaquer mais il me semble que la différence de trois buts aurait été beaucoup trop grande au regard du match. Cela ne fait que cinq journées disputées et c'est trop peu pour juger mais il n'y a aucune équipe qui domine outrageusement le Championnat.

Pour ce qui concerne Rod Fanni, il n'a pas commis d'erreur. Nous nous sommes vus vendredi soir avec Vincent Labrune. Je n'ai rien à dire sur cela. De mon point de vue, ce problème est clos. Je n'ai pas vu de conséquence de cela sur le groupe. Je n'ai pas non plus d'informations au sujet d'une éventuelle sanction à mon encontre. Cette réunion entre le président et moi était quelque chose de privé et cela restera privé. Il n'y avait pas de recrue au coup d'envoi ? Non, ce n'était pas un message. C'est un hasard. Je ne m'en étais pas aperçu mais je crois que c'était déjà le cas lors des deux matches précédents.»


André-Pierre Gignac (attaquant de Marseille) : «Je ne sais pas si mon but est le plus rapide du Championnat, mais il nous a mis sur de bons rails. Nous avons livré une première période un peu mitigée car nous n'avons pas su trouver les solutions au milieu. Nous avons beaucoup joué vers l'arrière. En seconde période, nous avons un peu mieux maîtrisé. Nous avons eu la chance de marquer très tôt un deuxième but, juste avant la mi-temps. Cela a facilité les choses. Nous n'en sommes qu'à cinq journées. Nous allons attendre un peu avant de livrer des commentaires sur le classement et la 2e place mais c'est toujours bien d'être en haut. Nous ne sommes pas affectés par les problèmes entre l'entraîneur et le président. Nous ne sentons pas le coach énervé par cette histoire dans le vestiaire ou par cette histoire. Tant que ça gagne ça va mais à Marseille, c'est très fragile.»
 
Jérémy Morel (défenseur de Marseille) : «Nous nous sommes rendus la tâche facile en marquant rapidement. On sait que Paris a concédé le nul ici. Ce n'est pas la 2e place qui est importante mais c'est surtout de venir gagner ici ou de gagner chez nous et de prendre de la confiance pour la suite. Il fallait que nous trouvions nos repères sur le terrain après l'arrivée d'un nouvel entraîneur, mais maintenant cela commence à le faire. Cela se voit sur le terrain.»

l'equipe.fr

Lundi 15 Septembre 2014 - 10:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter