Blocage de TFM : Plaidoyer pour une mobilisation de la presse et des syndicats

Le Syndicat s’implique dans le blocage de la Télévision Futurs Médias (TFM). La section du Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS) du Groupe Futurs Médias a tenu une réunion sur cette affaire pour appeler le bureau exécutif national du Syndicat et toutes les structures qui sont dans le domaine de l’emploi et de la défense du droit des travailleurs. La section a, par ailleurs, attiré l’attention de l’opinion sur la menace qui pèse sur leur emploi.



Blocage de TFM : Plaidoyer pour une mobilisation de la presse et des syndicats
Le blocage de la Télévision Futurs Médias (TFM) devient de plus en plus dramatique. Un investissement de près d’un milliard risque de tomber dans l’eau alors que des centaines de travailleurs d’honnêtes citoyens sont sur le point de perdre leur emploi. La section du Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS) du Groupe Futurs Médias monte au créneau et tire la sonnette d’alarme. «La section manifeste toute son inquiétude quant à une éventuelle banqueroute du Groupe Futurs Médias. D’autant plus que le promoteur du groupe a largement investi une somme considérable pour l’acquisition de cette télévision qui, en tardant de démarrer, plombe les charges déjà engagées et hypothèque dangereusement la survie du groupe Futurs Médias», se sont alarmés Babacar Fall et ses camarades.

Ils ont souligné «l’éventualité d’une banqueroute induirait, à coup sûr, la perte de près d’une centaine d’emplois de professionnels de l’information et de la communication».

La section en appelle, ainsi, à une plus grande responsabilité de l’Etat face à cette affaire. La section reste, selon le communiqué, mobilisée pour la défense sans état d’âme de l’outil de travail de concert avec le SYNPICS national et tous les défenseurs des travailleurs.

La section SYNPICS du Groupe Futurs Médias, de concert avec le Bureau national exécutif (BEN) du SYNPICS, exhorte au respect de la loi en matière d’octroi des fréquences radio et télé.

Pape Modou LO

Vendredi 11 Décembre 2009 - 09:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter