Bouches-du-Rhône : un député UMP blessé de trois coups de couteau



Bouches-du-Rhône : un député UMP blessé de trois coups de couteau
Un député a été blessé à l'arme blanche ce lundi matin à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône) à l'occasion des commémorations du 11 novembre, a rapporté le site de la Provence .
 
Il s'agit de Bernard Reynès, également maire de cette commune située au sud d'Avignon. Vers 11h10, Il a été blessé de trois coups de couteau dans le dos par un individu d'une trentaine d'années qui s'est glissé dans le cortège. 

Deux autres personnes ont été blessées, la maire-adjointe Françoise Cestier et l'élu Louis Bouchet. Le pronostic vital des blessés n'est pas engagé. Ils ont été transportés à l'hôpital Henri-Duffaud d'Avignon. Selon le témoignage du 1er adjoint Marcel Martel, interrogé sur iTélé, le conseiller municipal Louis Bouchet, «qui a essayé d'arrêter» l'individu, a été le plus gravement touché. «Il s'est pris plusieurs coups de couteau dont un qui a certainement perforé le poumon.»

L'agresseur, semble-t-il un déséquilibré selon les premiers éléments de l'enquête, a été interpellé «400 mètres plus loin», toujours d'après Marcel Martel. Ses motivations sont encore inconnues. L'enquête a été confiée à la gendarmerie d'Arles.

Messages de soutien à droite et à gauche

Les messages de soutien aux trois élus se multiplient.  Le ministre de l'Agriculture  Stéphane Le Foll a apporté son «soutien» aux victimes, leur souhaitant «un prompt rétablissement». Le président PS de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a condamné une agression «d'une violence inouïe» et appelé à ce que «toute la lumière» soit faite. Dans un communiqué, il a exprimé, en son nom et au nom de toute la représentation nationale, son soutien aux victimes et à leurs familles dans cette «épreuve difficile».

A droite, Jean-François Copé, président de l'UMP, dit avoir «appris avec effroi l'horrible agression. Cet acte est profondément scandaleux. Il appartient à la justice de poursuivre avec la plus grande sévérité cet agresseur», a-t-il écrit dans un communiqué. Il a adressé aux victimes «ses voeux de prompt rétablissement et les assure de tout son soutien.» Il s'est entretenu avec l'épouse de Bernard Reynès, qui «s'est voulue rassurante», a rapporté sur son compte Twitter Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet du président de l'UMP.

Sur Twitter, toujours, Jean-Claude Gaudin, le maire UMP de Marseille, a apporté son soutien à Bernard Reynès. «Je présente tous mes souhaits de prompt rétablissement à mon ami, et l'assure de tout mon soutien ainsi qu'à sa famille», a-t-il écrit sur son compte Twitter. Pareil pour Bernard Accoyer et Nadin Morano.


Lundi 11 Novembre 2013 - 15:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter