Brigade onusienne en RDC: l’Afrique du Sud va venir faire du «baby-sitting»

Nosoviwe Mapisa-Nqakula, la ministre sud-africaine de la Défense, a affirmé vendredi 24 mai que les soldats sud-africains allaient « baby-sitter » les Congolais dans le cadre de la brigade onusienne qui doit être déployée en République démocratique du Congo, en raison de l’incurie de l’armée de Kinshasa face à la rébellion du M23.



Brigade onusienne en RDC: l’Afrique du Sud va venir faire du «baby-sitting»

La ministre de la Défense sud-africaine ne mâche pas ses mots quand elle évoque la gestion de l’armée congolaise : « Nous avons la responsabilité de les assister, nous avons la responsabilité, je crois, de faire du baby-sitting chez eux jusqu’à ce qu’ils aient établi leurs propres structures gouvernementales comme nous l’avons fait dans notre pays après les élections multiraciales de 1994. » C’est ce qu’a déclaré Nosoviwe Mapisa-Nqakula devant des journalistes réunis au Cap, dans le sud du pays.

Selon elle, tous les gouvernements qui ne s’occupent pas de leurs soldats s’exposent à des problèmes. « Des problèmes qui naissent si vous n’avez pas des systèmes bien structurés qui font que vos soldats savent qu’ils peuvent aller à la banque et toucher leur salaire à la fin du mois ».

En milieu de semaine, c’est le directeur du département Afrique australe du ministère des Affaires étrangères qui a évoqué, devant des parlementaires, la situation en RDC. Il est revenu sur l’envoi prochain de 3 000 soldats sud-africains dans l’est du pays dans le cadre de la brigade d’intervention de l’ONU. Il a également parlé de la formation des militaires par des Sud-Africains, ajoutant que le non paiement des soldes était un sujet de préoccupation, et que certains de ces militaires auraient déjà rejoint les rangs de la rébellion du M23.


Dépêche

Samedi 25 Mai 2013 - 13:20


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter