Burkina Faso : le lieutenant-colonel Isaac Zida, nouvel homme fort du pays



Les choses se précisent au pays des hommes intègres. Le lieutenant-colonel Zida a annoncé à la radio qu’il avait pris le pouvoir. « J’assume désormais, à partir d’aujourd’hui, les responsabilités de chef de cette transition et de chef de l’Etat pour assurer la continuité de l’Etat », a-t-il dit dans une allocution prononcée, en uniforme, dans un studio de la chaîne de télévision BF1 . « Je salue la mémoire des martyrs de cette insurrection et m’incline devant les sacrifices consentis par notre peuple », a-t-il ajouté.
 

Isaac Zida a expliqué que l’armée était intervenue « pour éviter que s’installe l’anarchie » et « amorcer un processus de transition démocratique ». Il a assuré que l’ensemble des partis politiques et des organisations de la société civile y seraient associés. "A la jeunesse du Burkina Faso, qui a payé un lourd tribut pour le changement, je veux la rassurer que ses aspirations au changement démocratique ne seront ni trahies ni déçues", assure-t-il dans son allocution. Il a également demandé la « compréhension » et le soutien de la communauté internationale et en particulier de l’Union africaine et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).


« Il ne s’agit pas un coup d’Etat mais d’un soulèvement populaire », a-t-il dit à Reuters après son allocution. « Le peuple a des espoirs et des attentes et nous pensons les avoir compris». 


Samedi 1 Novembre 2014 - 13:07




1.Posté par Ko le 01/11/2014 20:24
Modelons la destinee du burkina maintenant.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter