Burkina : premier conseil des ministres ce lundi matin

Après l’annonce de la composition du gouvernement de transition au Burkina, le premier conseil des ministres aura lieu ce lundi matin à 10 GMT. Le Président du Faso dirige la diplomatie, le Premier ministre contrôle la défense.



Le Président du Faso Michel Kafando et le Premier ministre Isaac Zida (à droite)
Le Président du Faso Michel Kafando et le Premier ministre Isaac Zida (à droite)

Dans cette équipe, le Président du Faso s’adjuge le portefeuille de ministre des affaires étrangères et le Premier ministre prend en main le ministère de la défense.

Sur 26 membres, figurent quatre femmes et autant de militaires. Le Colonel Auguste Denise Barry, un proche du Lieutenant-Colonel Isaac Zida devient ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité. Il s’agit d’un poste stratégique d’où il travaillera avec la commission électorale pour l’organisation des prochaines élections. Il aura également la haute main sur les collectivités, qui sont désormais sous le régime de la délégation spéciale. Les conseils municipaux et les conseils régionaux ont été dessous la semaine dernière.

Le Colonel Barry, qui passe pour être le numéro 2 de ce gouvernement avait été, pendant quelques semaines, ministre de la sécurité en 2011 sous Blaise Compaoré.

C’est également un militaire, Boubacar BA, qui est à la tête du ministère des Mines et de l’Energie. Les mines au Burkina, c’est essentiellement, l’or qui a rapporté 700 milliards de francs cfa de recettes d’exportation et 193 milliards de francs cfa de recettes fiscales durant l’année 2013. 

 


Joséphine Ouédraogo, ministre sous Sankara, est chargée de la justice et des droits humains.
Joséphine Ouédraogo, ministre sous Sankara, est chargée de la justice et des droits humains.

L'autre nouvelle arrivée dans le gouvernement est Joséphine Ouédraogo qui était en lice contre Michel Kafando pour le poste de Président du Faso. Madame Ouédraogo qui fut ministre de l’ancien président Thomas Sankara, s’est vu confier le département de la justice et des droits humains.

Trois formations politiques font leur entrée dans ce gouvernement : Le Mouvement du peuple pour le progrès, l’Union pour la renaissance, le Faso autrement.

Enfin, on peut signaler le portefeuille du travail et de la fonction publique accordé au professeur Augustin Loada, membre de la société civile.

Marcel Tankoano, président du M21, l’un des mouvements qui ont mobilisé les foules contre Blaise Compaoré, a déclaré au micro de BBC Afrique que « ce gouvernement n’a pas droit à l’erreur ». Le premier conseil des ministres aura lieu ce matin à 10 GMT.


BBC Afrique

Lundi 24 Novembre 2014 - 13:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter