Burundi: tensions dans les comités locaux du parti au pouvoir

Les réunions s'enchaînent ce week-end encore pour les membres du parti au pouvoir au Burundi. Le CNDD-FDD prépare l'élection de son secrétariat exécutif, la nouvelle instance dirigeante prévue par le congrès extraordinaire du 18 juin dernier.



Le parti au pouvoir au Burundi CNDD-FDD s'est donné quelques mois pour mettre sur pied sa nouvelle direction. Bientôt, il n'y aura plus de président, mais un secrétaire général exécutif assisté par un cabinet. Tous travailleront sous les ordres du Conseil des sages, qui est dirigé par le président Pierre Nkurunziza.
 
Mais pour choisir ce cabinet, il faut d'abord élire des représentants à tous les échelons du pays. A commencer par les comités de sous-collines, la plus petite division administrative. Les enjeux sont importants car il est impossible d'accéder aux échelons supérieurs si l'on n'est pas d'abord élu au niveau des collines. La tension entraîne parfois des échanges très vifs entre militants. Il y a quelques jours, la police a dû intervenir à Bujumbura pour empêcher une réunion de certains adhérents du parti qui voulaient faire tomber la direction locale en place. Chacun essaie de se positionner en ce moment.
 
En attendant, les affaires courantes sont gérées par le président sortant du CNDD-FDD, Pascal Nyabenda, qui est également président de l'Assemblée nationale.


Dimanche 3 Juillet 2016 - 08:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter