C1-Messi-Ronaldo: Les dieux sont tombés de leur olympe

A l'instar de leur club respectif, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo sont tombés de leur Olympe. Un penalty raté pour l'un, un tir au but manqué pour l'autre ont rendu leur humanité aux deux favoris pour le Ballon d'Or.



C1-Messi-Ronaldo: Les dieux sont tombés de leur olympe
«Il n'y a que celui qui tire qui peut rater, et ceux qui ratent sont ceux qui ont des couilles de tirer» : la déclaration de José Mourinho ne risque pas de donner du baume au coeur à un Cristiano Ronaldo qui avait fait d'une victoire en Ligue des Champions un objectif à atteindre afin de ravir à Lionel Messi le Ballon d'Or. Mais, mercredi soir, l'espace d'un instant, le Terminator portugais est redevenu humain. Lui le spécialiste des penalties a failli dans son exercice de prédilection.

En trois saisons à Madrid, CR7 en a tiré 27. Un seul n'a pas fini au fond, arrêté par Diego Alves, alors gardien d'Almeria. Depuis, il en a inscrit 25 d'affilée. Mais, face au Bayern, ce n'est pas un penalty que Cristiano Ronaldo a manqué, mais un tir au but. Lorsqu'il portait les couleurs de Manchester United, après avoir raté un penalty face au Barça au Camp Nou en demi-finales de la Ligue des Champions, le Portugais avait récidivé lors de la séance de tirs au but contre Chelsea en finale à Moscou. Cela n'avait pas empêché les Red Devils de l'emporter, ni à Cristiano Ronaldo d'être sacré Ballon d'Or 2008.

Le talon d'Achille de Messi

A la lutte en Championnat avec Cristiano Ronaldo pour le titre de Pichichi (41 pour l'Argentin, 42 pour le Portugais), Lionel Messi aurait pu inscrire face à Petr Cech, son 64e but de la saison toutes compétitions confondues. «Si on est arrivé jusque-là, c'est grâce à ce garçon, un exemple pour le Barça et pour nous. C'est un très grand compétiteur, courageux, fort, il s'en relèvera. Mais je sais aussi qu'il va passer une mauvaise nuit», dixit Pep Guardiola en conférence de presse. Le technicien catalan préfère ne pas accabler un joueur dont il sait sans doute que les penalties constituent son talon d'Achile. En huit saisons sous les couleurs blaugrana, Messi a tiré 34 penalties. Et en a raté 8 ! Soit 75% de réussite dans cet exercice. Cette saison, avant d'échouer face à Chelsea, l'Argentin avait vu ses tentatives contrées par le gardien de Séville, Javi Varas, et par celui de Valence, un certain Diego Alves.

Si les deux géants du football mondial ont dérapé sur l'avant-dernière marche, ils n'en demeurent pas moins les favoris pour le prochain Ballon d'Or. De par leurs statistiques individuelles d'une part, et de leur surexposition médiatique. Avec un petit avantage pour le joueur du Real qui pourra se mettre en évidence avec le Portugal lors du prochain Euro. A moins qu'un Mario Gomez ou un Franck Ribéry ne réalise le doublé avec le Bayern et sa sélection nationale.


Avec France football


Jeudi 26 Avril 2012 - 13:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter