CAE : Me Ibrahima Diawara explique l’absence d’Hissein Habré à l’audience



CAE : Me Ibrahima Diawara explique l’absence d’Hissein Habré à l’audience
L’ancien président Tchadien n’a pas assisté hier à l’audience de la Chambre Africaine Extraordinaire (CAE) sur les intérêts civils. Une absence que son avocat, Me Ibrahima Diawara explique par le fait que son client est alité.

«Vous avez constaté que le président n’était pas à l’audience parce qu’ils ont renoncé à le faire sortir par la force parce que le président est malade », souligne ce dernier. Et la robe noire de poursuivre dans les colonnes du «Le Populaire» : «Il avait eu son attaque cardiaque. Depuis lors, il ne parvient pas à avoir une prise en charge médicale efficiente. C’est pour ça qu’ils ne l’ont pas extrait. Ils y ont renoncé, au motif que son état de santé ne s’y prêtait pas».
 
Il faut dire que la sentence rendue par la CAE d’assises sur les intérêts civils n’a pas laissé indifférent l’avocat de l’ancien président Tchadien. Pour Me Ibrahima Diawara, «ce qui est bizarre dans cette affaire, c’est que les victimes puissent avoir une double réparation».

«Avec les CAE, on a un problème d’égalité. Les chambres ne se préoccupent pas de respecter les règles de procédures. La chambre, après sa décision sur la responsabilité, on s’est rendu compte qu’il y a un juge qui ne remplissait pas les conditions légales, cela a fait l’objet d’un recours des avocats commis d’office. Ils l’ont rejeté et c’est la même composition qui a rendu une décision, avec un juge qui ne remplit pas les conditions légales pour siéger », fulmine ce dernier. 


Samedi 30 Juillet 2016 - 12:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter