CAN 2012 - Finale Côte d'ivoire vs Zambie: “Eléphants” et “Chipolopolo” pour l’histoire

Le successeur de l’Egypte sera connu demain dimanche 12 février à l’issue de la finale de la 28ème édition de la coupe d’Afrique des nations, au stade de l’Amitié sino-gabonaise de Libreville. Les Eléphants de la Côte d’Ivoire veulent réécrire l’histoire, 20 ans après le trophée de Dakar alors que les Chipolopolo entendent effacer le mauvais souvenir du crash de 1993. Auparavant, le Mali et le Ghana, vont livrer la bataille des perdus pour se consoler avec le bronze.



CAN 2012 - Finale Côte d'ivoire vs Zambie: “Eléphants” et “Chipolopolo” pour l’histoire
La surprenante équipe de la Zambie va affronter en finale demain, dimanche 12 février, l’archi favorite de la Coupe d’Afrique des nations 2012, la Côte d’Ivoire. Deux formations à la recherche d’un passé glorieux.

Si les Eléphants ont été réguliers dans les dernières éditions (finaliste en 2006, demi-finaliste en 2008 et quart de finaliste de 2010), leur dernier sacre remonte à 20 ans. C’était à la CAN 1992 organisée au Sénégal. Dans une finale inoubliable ponctuée par une interminable séance des tirs au but (11 à 10), les poulains de Yao Martial, remportent le trophée devant le Ghana de Abédi Ayew Pelé, qui a suivi la finale à partir des tribunes à cause d’un deuxième carton jaune, récolté en demi-finale face au Nigeria.

Demain, Didier Drogba et sa bande pourront imiter la génération de Alain Gouaméné, Abdoulaye Traoré, Youssouph Fofana. Dans tous les cas, ils partent avec les faveurs des pronostics. Cinq matches, cinq victoires, neuf buts marqués, zéro but encaissé, les Eléphants disposent de la meilleure attaque mais aussi de la même défense, avec Didier Drogba parmi les meilleurs buteurs (trois réalisations).

Mieux, cette CAN 2012 dépasse de très loin le cadre du football pour les joueurs et l’encadrement technique des «Eléphants». La réconciliation nationale est portée en bandoulière par chaque joueur et répétée en chœur par le sélectionneur national, François Zahoui.

«Nous sommes des ambassadeurs de la Côte d’Ivoire. Nous n’allons rien lâcher. Nous allons nous battre pour remporter ce trophée à Abidjan surtout pour la réconciliation nationale. Mes joueurs l’ont tellement compris qu’ils refusent de discuter de primes de match. Nous avons décidé de tout reléguer au second rang jusqu’à la victoire finale», avait confié l’ancien international. Toutefois, les Eléphants devraient très attention aux «Chipolopolo» de la Zambie qu’il faut prendre très au sérieux. Les poulains de Hervé Renard avaient annoncé leur ferme volonté de rendre hommage à leurs joueurs disparus au large des côtes gabonaises suite au crash de 1993.

Pour ce, les coéquipiers de Katongo ambitionnaient de remporter le trophée au soir du 12 février. Poursuivant cet objectif majeur, sans tambours ni trompettes, les «Boulets de cuivre» ont surpris plus d’un observateur par leur vivacité dans le jeu et leur vitesse d’exécution. Après les «Lions» qu’ils ont bouffé en 20 minutes, ils ont ramené le «Nzalang» nacional sur terre, sorti le Soudan en quarts avant de renvoyer le Ghana à la maison en demie. Mieux, la Zambie est la celle sélection a disposé de deux joueurs sur la liste des six meilleurs buteurs. Emmanuel Mayuka a rejoint Christopher Katongo. Sans l'attaquant du TP Mazembe, Given Singuluma, mais aussi de Thomas Nyirenda, pour cause de blessure, ainsi que de Justin Zulu, le dernier appelé dans sa pré-liste, Hervé Renard a marqué les esprits. Demain, il pourrait atteindre l’apothéose. Après avoir manqué les finales de 1974 et 1994, les «Chipolopolo» espèrent enfin atteindre le nirvana en remportant un titre majeur en Afrique.

Auparavant, ce samedi à Malabo, le Mali et le Ghana, vont livrer le duel des vaincus à Malabo pour la médaille de la consolation.
Abdoulaye Thiam (Sud quotidien)


Samedi 11 Février 2012 - 10:36




1.Posté par Zeus le Dieu immortel le 12/02/2012 11:15 (depuis mobile)
CI : 1 Zambi : 0. Y a rien en face, qu on monte ou qu on descende on va les battre sans les humillier comme nous l avons fait face au Mali.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter