CAN 2012 Gabon Rohr: "Je vais réflechir à mon avenir"

Sélectionneur du Gabon pendant la Coupe d'Afrique des nations, Gernot Rohr est revenu pour Football.fr sur l'élimination des Panthères en quarts de finale face au Mali. N'éludant aucun sujet, l'ancien entraîneur de l'OGC Nice a évoqué son avenir, la finale Côte d'Ivoire-Zambie prévue dimanche, ainsi que les déclarations de Daniel Cousin, pas tendre à son sujet.



Gernot Rohr réfléchit encore à son avenir à la tête du Gabon. (Reuters)
Gernot Rohr réfléchit encore à son avenir à la tête du Gabon. (Reuters)
Football.fr: Gernot, près d'une semaine après, avez-vous digéré l'élimination du Gabon face au Mali, en quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations ?
Gernot Rohr: Oui, c'est digéré.


Comment avez-vous été accueilli par les gens après cette élimination ?

On a reçu des félicitations partout dans la rue. La population gabonaise est joyeuse d'avoir été en quarts de finale de la CAN à domicile. Les gens veulent prendre des photos avec nous pour commémorer ce moment.

Pierre-Emerick Aubameyang a été le meilleur gabonais de la compétition mais a vu son tir au but stoppé par le portier malien...


Il a fait une très bonne CAN malgré le penalty manqué qui a de grandes conséquences. Ça arrive a tout le monde. On ne lui en veut pas. Il a déjà eu le courage d'aller tirer car parfois certains ne veulent pas y aller. Il est encore jeune, c'était sa première Coupe d'Afrique des nations alors que certains Zambiens en avaient 3 ou 4 derrière eux. C'est de bon augure pour la suite.

"Les propos de Cousin ne regardent que lui"


Daniel Cousin vous a reproché, après l'élimination, de l'avoir sorti après 70 minutes de jeu et n'arrive pas à comprendre certains de vos choix. Une réponse ?
Ses propos ne regardent que lui. Moi je prends mes responsabilités. J'assume. J'ai estimé qu'il n'était plus apte à nous aider en fin de match donc je l'ai sorti. Je ne veux pas rentrer dans des polémiques de ce genre. Il revient de loin. On a beaucoup travaillé pour le faire revenir dans l'équipe ce que l'on m'a reproché publiquement pendant un temps (au mois d'octobre, ndlr). Pour ensuite me reprocher aujourd'hui de le faire sortir. C'est vraiment n'importe quoi...

Vu de France, on a l'impression qu'il y a eu un grand engouement populaire autour des deux pays organisateurs, le Gabon et la Guinée Equatoriale.
Oui c'est sûr que l'engouement populaire a beaucoup contribué à rendre cette CAN festive. Le bon parcours des deux pays organisateurs a également ajouté à cette ferveur. La finalité de tout ça, c'est qu'il y a eu de la joie, du beau jeu et du fair-play. On a vécu une compétition avec aucun 0-0, c'est quand même extraordinaire. J'espère que la finale sera de bonne facture.

Justement, on attendait les Ivoiriens en finale, un peu moins les Zambiens...


C'est bien de voir que la Zambie qui n'a pas de grandes stars dans ses rangs parvient à atteindre la finale. Elle fait un parcours exemplaire, c'est la vraie surprise. De son côté, la Côte d'Ivoire a affiché une rigueur défensive impressionnante et n'a encaissé aucun but. Je pense que ça donne raison à ceux qui prônent un bloc défensif comme base pour gagner ce tournoi. Ce sera une opposition de style: la vivacité, le jeu collectif contre de grandes individualités mais qui réussissent quand même à faire un bon collectif. On a, à travers la finale, les enseignements de cette CAN, parce que les grands joueurs ne sont à la hauteur que s'ils jouent en équipe. Les joueurs des championnats mineurs peuvent uniquement rivaliser avec les grandes individualités lorsqu'ils jouent en équipe, qu'ils se surpassent.

"Certains de mes joueurs ne gagnent que 300 euros par mois"

Cette envie et ce collectif ont justement fait votre force pendant cette CAN, avec peu de joueurs connus du grand public...
C'est vrai que nous aussi on a un mélange des genres. Il y a la moitié de l'effectif qui joue au Gabon et une partie qui est amateur, ne gagnant que 300 euros par mois. Mais ils se sont bien comportés, étaient décomplexés et ont joué en équipe. Ils sont en progrès et j'espère que ces garçons là vont bientôt avoir une issue professionnelle. Ils la mériteraient en tout cas.

Serez-vous à la tête de Gabon lors des prochaines qualifications pour la Coupe d'Afrique des nations 2013 qui débutent en septembre ?


Je suis en fin de contrat. Je vais réfléchir un peu tranquillement. Faire le bilan avec du recul. Je verrai après la CAN si poursuivre cette aventure pourrait m'intéresser ou pas. Les joueurs me sont devenus chers. On a terminé invaincus entre les matches amicaux et la CAN. C'est une bonne base pour les futures échéances.

Un mot sur le nouveau système de qualifications pour la CAN 2013 qui se joueront à élimination directe ...
Il fallait, en peu de temps, faire un nouveau système. Il y a un tour préliminaire puis un tirage au sort et des matches aller-retour donc tout est possible. L'équipe gabonaise a prouvé qu'elle ne devait avoir peur de personne. Il y a de la confiance pour aller plus loin encore que les quarts de finale.
Source: Football.fr


Vendredi 10 Février 2012 - 09:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter