CAN 2013 : l’arbitrage remis en question

A quelques jours de la fin de la CAN 2013 en Afrique du Sud, l’arbitrage a connu beaucoup de dérapages. La dernière en date avec le Tunisien Slim Jedidi qui a pris des décisions incohérentes durant la demi-finale entre le Burkina Faso et le Ghana.



CAN 2013 : l’arbitrage remis en question
Les arbitres sont en souffrances. La Confédération africaine de football (CAF) a du faire le ménage à plusieurs reprises pour corriger les erreurs de l’homme en noir. Les plus grosses ont eu lieu mercredi à Nelspruit lors de la seconde demi-finale entre le Burkina Faso et le Ghana. Le Tunisien Slim Jedidi a été très critiqué à l’issue de la rencontre remportée par le Burkina Faso contre les Black Stars (1-1,3-2 tab). La sanction a été immédiate. L’arbitre tunisien a été suspendu par la CAF jeudi.

L’instance de football africain a expliqué les raisons de cette décision. "La CAF n’est pas heureuse de l’arbitrage du match. Nous savons qu’ils (les arbitres) peuvent faire des erreurs mais nous espérons un meilleur niveau d’arbitrage. Ils sont classés sur chaque performance et en se basant sur ce classement, l’arbitre tunisien est suspendu pour une période qui est encore à déterminer", a expliqué le secrétaire général de la CAF Hicham El Amrani.

Deux arbitres suspendus

On peut comprendre la décision de la CAF car Slim Jedidi a favorisé le Ghana avec un but refusé à Nakoulma et un carton rouge à Pitroipa. Concernant le second carton jaune décerné au joueur de Rennes seul un rapport dans lequel l’arbitre tunisien reconnaîtrait une faute pourrait annuler la suspension du joueur burkinabé. "Le comité d’organisation n’a pas le pouvoir de changer une décision arbitrale. Si l’arbitre a admis une faute dans son rapport, le comité la prendra en considération et rendra une décision si nécessaire. Mais ce rapport (celui fait par l’arbitre après le match) est définitif", a souligné le secrétaire général de la CAF Hicham El Amrani.

Après avoir favorisé le favori ghanéen, c’est le tenant du titre qui avait obtenu de l’aide. Lors de leur deuxième match de poules, la Zambie a bénéficié d’un penalty généreux pour recoller face au Nigeria (1-1). Cible des critiques des joueurs nigérians après le match nul, l’arbitre de la rencontre a été sanctionné par la CAF. Coupable d’avoir sifflé un penalty litigieux en faveur des Chipolopolos à quelques minutes de la fin de la partie alors que le Nigeria menait au score, Ghead Grisha a été renvoyé de la compétition par la commission d’arbitrage. L’instance a retiré son nom de la liste des officiels.

Ces deux hommes ont pris cher mais ils ne sont pas les seuls à avoir commis des erreurs d’appréciation ou de faits de jeu dans cette CAN 2013 qui aura été décevant pour les arbitres.

Afrikfoot

Samedi 9 Février 2013 - 09:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter