Cameroun: l’enquête après le double attentat de Kerawa

Au lendemain du double attentat qui a frappé la localité de Kerawa dans l'Extrême-Nord du Cameroun, les autorités ont ouvert une enquête et essayent de rassurer les populations. Le gouverneur de la région a convié les différents responsables administratifs et traditionnels à une réunion de crise en vue d'une évaluation de la situation et la prise de mesures de sécurité additionnelles au dispositif militaire déjà à pied d'œuvre sur le terrain. Le bilan du double attentat a, quant à lui, encore évolué : il est désormais de 30 morts et 141 blessés.



Passé l’émoi et la vague de tristesse, Kerawa essaie depuis ce matin de se reprendre en main, la localité endeuillée  a vu son périmètre de sécurité se renforcer. Autorités civiles et militaires de la région ont tenu en fin de matinée dans la ville de Mora une réunion de crise. Le bilan consolidé du double attentat, quant à lui, montait à une trentaine de morts et 141 blessés.

Sur le déroulement des attentats et l’identité des kamikazes, une source militaire indique qu’une enquête est en cours, tout au plus sait-on que deux des kamikazes étaient des femmes. Cette même source ajoute que les deux kamikazes sont probablement venus du Nigeria voisin, mais au-delà de Kerawa, c’est bien toute la région de l'Extrême-Nord qui est à nouveau ébranlé par ces évènements.

Déjà lourdement frappés au mois de juin dernier, dans les villes de Fotokol  et Maroua, tous les départements de la région avaient pris un train de mesures de sécurité drastique que tout le monde espérait dissuasif. Finalement, les jihadistes  ne sont pas plus impressionnés, se désolent les populations que les autorités s’empressent à appeler au calme et à la sérénité.

 

 

 

rfi

Samedi 5 Septembre 2015 - 01:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter