Can 2012 : Eto'o ne pouvait manquer

Avant le coup d’envoi du match inaugural de la poule C de Libreville entre le Gabon pays hôte et le Niger, Samuel Eto’o fils sera au stade de l’Amitié Sino-gabonaise dès 15h. En compagnie de Michael Sidibé, directeur exécutif de l’Onusida, la star camerounaise va animer une conférence de presse qui rentre dans le cadre d’une campagne de sensibilisation et de mobilisation contre le sida. Une initiative de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, du nom de l’épouse du chef de l’Etat gabonais.



Can 2012 : Eto'o ne pouvait manquer
 
Depuis quelques jours, les installations sportives et les principales artères des villes retenues pour abriter les matches de la 28e phase finale de la Can de football, sont dans le cadre de cette campagne,   pavoisées des affiches portant des effigies du quadruple ballon d’or africain et de Didier Ovodo le gardien de but des Panthères du Gabon, les deux parrains de cette campagne. Tous deux appellent particulièrement les jeunes à un comportement responsable afin d’atteindre l’objectif « zéro transmission, zéro décès et zéro discrimination ».  « J’ai été sollicité par la Fondation de la Première dame du Gabon pour cette campagne. Le sida est un fléau qui mine l’Afrique depuis des années et  je pense que des personnalités comme moi ont le devoir d’agir pour dire aux jeunes qu’ils doivent être plus responsables » explique Samuel Eto’o. Quant au dernier rempart de la sélection fanion du Gabon, qui sera le grand absent de la conférence de presse en raison du match que va jouer son équipe peu de temps après, il estime qu’ « en tant que citoyen gabonais, la victoire de mon pays contre le sida me tient autant à cœur que la victoire de notre équipe nationale. Je n’ai pas hésité à répondre à l’appel et à m’engager pour que le sida soit battu 3-0. C’est ma façon de rendre aux jeunes la popularité dont je jouis auprès d’eux, en portant le message d’une Can sans sida ».
 
 
Avec StarAfrica.com
 


Lundi 23 Janvier 2012 - 15:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter