Candidature de Karim Wade ou le périple périlleux d’un élargi de prison

Désormais libre, le candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds) à la prochaine élection présidentielle peut se pencher sur son avenir politique. Mais, il lui faudra répondre à plusieurs questions selon les observateurs de la scène politique sénégalaise. Par exemple quelle sera la composition de son cercle restreint, son manque d’expérience, entre autres ?



Si le chemin semble lui avoir été balayé pour briguer la magistrature suprême sous la bannière du Parti démocratique sénégalais (Pds), Karim Wade devra s’atteler à régler quelques problèmes pour remplacer le Présent Macky Sall à la tête du Sénégal.

En effet, selon des spécialistes qui se sont exprimés dans les colonnes de l’Observateur, le chemin qui mène au Palais risque d’être semé d’embûches pour le fils de Me Abdoulaye Wade. C’est le cas de l’analyste Yoro Dia que pense que son avenir politique dépendra «des rapports de force» qu’il va entretenir avec l’actuel chef de l’Etat. Et la date la plus proche pour cette évaluation sera les élections législatives de 2017.

Famara Sané, un autre spécialiste de la politique, lui, espère pour Karim que les conditions dans lesquelles il a été libéré sont nettes car cette libération : «est entourée de confusions. Il y a certainement d’autres choses qui ne sont pas révélées au public.

Mais Karim Wade aura aussi besoin de soutiens pour se lancer dans la confrontation contre le «bourreau » de son père. Et M Sané est d’avis que justement, il ne dispose pas encore d’assez d’expériences pour se lancer dans la mêlée parce que «n’ayant pas encore gagné un seul département».
Quant à Yoro Dia, il soutient qu’étant donné que Karim Wade a acquis la légitimité qui lui manquait en politique, il peut causer du tort au Présent Sall, d’autant plus qu’il a «une armée » de libéraux avec lui.

Ousmane Demba Kane

Mardi 28 Juin 2016 - 08:59




1.Posté par DEUG le 28/06/2016 11:39
KARIM AMENERA MACKY CHEZ ARDO

2.Posté par DEUG le 28/06/2016 11:41
KARIM A SON PERE ET TOUBA EN PLUS DU PDS RESTANT AINSI QUE FADA ET D AUTRES VONT REVENIR GRANCE A SON PERE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter