Capitole et Pentagone évacués après un séisme aux Etats-Unis



Capitole et Pentagone évacués après un séisme aux Etats-Unis

Un séisme de magnitude 5,9 a frappé mardi la côte Est des Etats-Unis, de l'Etat de Virginie jusqu'à Boston et même à Toronto, au Canada, a annoncé l'Institut géologique américain (USGS).

Des bâtiments ont tremblé et ont dû être évacués, dont le Capitole, qui abrite le Sénat et la Chambre des représentants, ainsi que le Pentagone, siège du département de la Défense, dans la capitale fédérale.

On ne signale pas pour le moment de victimes ou de dégâts majeurs à la suite de ce séisme dont l'épicentre était situé, selon l'USGS, à Mineral, une localité de Virginie située entre Charlottesville et Richmond. Sa profondeur est estimée à moins d'un kilomètre sous terre.

Dans un premier temps, les autorités avaient parlé d'une

magnitude de 5,8, puis de 6.

A New York, plusieurs bâtiments comme le palais de justice et l'Hôtel de ville ont été évacués. Le chantier de construction du site du World Trade Center a été arrêté.

On ignore pour le moment si le réseau du métro de New York a été affecté par la secousse.

L'opérateur ferroviaire Amtrak a annoncé que ses trains roulaient à vitesse réduite entre Baltimore et Washington pour permettre l'inspection des voies, des gares et des ouvrages après le séisme.

Des tours de contrôle de l'aéroport JFK de New York et de Newark Liberty Airport, dans le New Jersey, ont aussi été évacuées. Le trafic a repris normalement dans ces deux aéroports de la région de New York après des retards provoqués par la décision des autorités aéroportuaires d'inspecter les pistes et les installations.

A Washington, de nombreux employés de bureau se sont précipités dans les rues après la secousse, qui a duré cinq secondes environ.

La cathédrale nationale de Washington a été endommagée par la secousse, trois pitons de sa flèche centrale s'étant effondrés. On signale d'autres dégâts structurels mineurs à ce bâtiment d'une hauteur de 30 étages, le plus haut de la capitale fédérale.

Selon les pompiers, l'ambassade de l'Equateur a également subi des dégâts.

Deux réacteurs de la centrale nucléaire de North Anna Station à Mineral (Virginie) ont été automatiquement fermés juste après la secousse, a annoncé la Commission de régulation nucléaire (NRC), qui a précisé qu'il n'existait aucun risque pour le public.

Les autres centrales nucléaires de la côte Est n'ont pas été affectées et fonctionnent normalement.
Source: Reuteurs



Mercredi 24 Août 2011 - 01:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter