Casamance: les négociations avancent, à petits pas

C’est peut-être un autre pas vers la paix en Casamance. La communauté de Sant ‘Egidio, médiatrice dans le conflit casamançais au Sénégal, se dit optimiste pour une issue heureuse d’une crise qui perdure depuis plus de 30 ans.



Un enfant dans les rues de Ziguinchor, au Sénégal. Stévan Bruno / Flickr
Un enfant dans les rues de Ziguinchor, au Sénégal. Stévan Bruno / Flickr

Les négociations débutées en octobre 2012 en vue de ramener la paix se poursuivent en Casamance. Cette région sénégalaise est en proie depuis 32 ans à un conflit armé qui oppose le gouvernement aux séparatistes du Mouvement des forces démocratiques de Casamance. La semaine dernière, le gouvernement sénégalais et le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) se sont de nouveau réunis, pendant trois jours, à Rome.

Des avancées des deux côtés

Si le père Angelo Romano, de la communauté Sant’Egidio, reconnait que les négociations sont loin d’être terminées, il note toutefois des progrès considérables. Au premier rang de ces avancées, le prêtre pointe la libération par le MFDC des militaires sénégalais qu’elle retenait. Il insiste également sur l’« accalmie sur le terrain ». 
Côté MFDC, il salue le « cessez-le-feu unilatéral » décrété en mai dernier par le chef militaire du mouvement, Salif Dio. Côté armée du Sénégal, il souligne « une attitude qui favorise le déroulement des négociations ».

Pour le père Angelo Romano, « il y a clairement des différences qui sont grandes, mais il y a la volonté des deux parties de faire face un moment historique, dans lequel il faut avoir le courage de prendre des solutions courageuses ». S’il reconnaît que le travail de médiation « n’est pas terminé », il insiste sur le fait qu’il n’y a « pas de limites de temps ». De quoi permettre aux deux parties de « faire tous les efforts possibles pour trouver des solutions réelles à des problèmes qui sont là ».

Source : Rfi.fr
 



Dimanche 20 Juillet 2014 - 02:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter