Centrafrique: L'ONU condamne les violences entre groupes ex-Séléka



Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a condamné lundi les récents affrontements entre membres de l'ex-rébellion Séléka en République centrafricaine (RCA) et a demandé "aux groupes armés de mettre fin immédiatement à la violence". Ces affrontements entre des groupes armés issus de l'ex-Séléka à Bria, à 400 km au nord-est de Bangui, ont fait 85 morts et déplacé près de 11.000 personnes, selon l'ONU. Dans un communiqué, M. Ban a exprimé l'espoir que le prochain sommet extraordinaire de la Communauté des Etats d'Afrique centrale prévu à Livreville le 30 novembre "va soutenir les efforts entrepris par le gouvernement de RCA et le président (Faustin-Archange) Touadéra pour consolider la paix" et assurer le redressement du pays. Les affrontements de Bria ont opposé deux factions armées de l'ex-Séléka, qui prétend défendre la minorité musulmane, le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) de Nourredine Adam et l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC) d'Ali Darass, réputé proche des bergers peuls nomades.


Mardi 29 Novembre 2016 - 10:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter