Cesaria Evora met un terme à sa carrière après deux décennies de succès

La chanteuse capverdienne Cesaria Evora, "la diva aux pieds nus", a décidé de mettre un terme à sa carrière à l'âge de 70 ans. L'interprète de Sodade, qui a rencontré le succès sur le tard, a subi plusieurs interventions ces dernières années.



Cesaria Evora met un terme à sa carrière après deux décennies de succès
La chanteuse capverdienne Cesaria Evora, qui a décidé de mettre fin à sa carrière, a connu tardivement le succès mais a conquis un large public dans le monde, n'hésitant pas à se produire sur scène sans chaussures, d'où son surnom de "diva aux pieds nus".

La décision, prise sur le conseil de ses médecins, a été annoncée jeudi à Paris par Lusafrica, la maison de disques de la petite septuagénaire qui a connu ces dernières années plusieurs interventions chirurgicales.

Celle que les Capverdiens appellent affectueusement "Cize" a fêté son 70e anniversaire dans la simplicité le 27 août à Mindelo, sa ville natale et "capitale culturelle" du Cap-Vert sur Sao Vicente (nord), deuxième île la plus peuplée de l'archipel lusophone de l'océan Atlantique.

Elle est issue d'une fratrie de sept enfants, d'un musicien et d'une cuisinière. Son père joue du violoncelle pour nourrir la famille. Il meurt alors que "Cize" a sept ans, sa mère ne gagne pas assez pour nourrir les enfants et confie la future diva à un orphelinat.

Cesaria Evora chante, dès l'âge de 16 ans, dans des bars et soirées privées, émerveille le public et gagne un peu d'argent en interprétant des chansons tristes, sur l'amour, la pauvreté, la mer. C'est aussi une chanteuse de rue. Elle y chante le blues, la "sodade" - le spleen, la tristesse...

Puis elle se tait environ dix ans, pendant lesquelles elle plonge dans l'alcool et la solitude, pour tenter de soigner les blessures de sa vie.

Le réveil est un appel du Portugal, en 1985, où des concerts lui sont proposés. Elle accepte et rencontre alors un homme qui sera son mentor et son producteur, le Franco-Capverdien José Da Silva. Son destin est tracé. José lui permet de se produire à Paris. Le succès vient, lentement, alors que Evora approche la cinquantaine.

En 1988, sort son premier album, "La diva aux pieds nus", un nom qui lui collera à la peau. Puis se succèdent albums et concerts où, toujours, amour, "sodade", révolte, dureté et beauté des îles, sonorités africaines et cubaines, frisson, s'harmonisent par enchantement. Evora a un style unique, envoûteur, langoureux.

Ce sont notamment "Mar azul" (1991), et "Miss Perfumado" (1992), -qui comprend son chef d'oeuvre, baptisé tout simplement "Sodade"- avec deux triomphes au Théâtre de la Ville à Paris.

Voulant frénétiquement rattraper le temps perdu, elle se lance, devenue star, dans des tournées mondiales: Etats-Unis, Suède, Japon, Sénégal notamment.

Un brin provocatrice, elle arrivait sur scène pieds nus, mais s'arrêtait parfois pour une gorgée de cognac ou pour griller une cigarette, faisant passer le public du rire aux larmes.

Il y eut aussi "Cabo Verde" (1997), "Sao Vicente di longe" (2001), et bien d'autres. Cize tente alors l'aventure de "duos", en 2002 avec Selif Keita. En 2004, son album "Voz d'amor" remporte une Victoire de la musique. En 2006, elle participe à l'album "Carnets de bord" de Bernard Lavilliers.

En mars 2008, décorée chevalier de la Légion d'honneur, elle est victime d'un accident vasculaire cérébral et contrainte de ralentir son rythme.

Néanmoins, elle sort en octobre 2009 son onzième album, "Nha Sentimento" ("Mes sentiments").

Puis, en mai 2010, elle est opérée à coeur ouvert six heures durant. Une alerte sérieuse qui l'oblige à annuler une vingtaine de concerts mais ne lui fait pas arrêter la scène, sa "drogue", selon elle.

En avril 2011, elle apparaît en forme sur les planches du Grand Rex, à Paris. Puis jeudi, ce coeur fragile, qui a "flanché" plusieurs fois, la pousse à renoncer à son addiction. "La vie continue, je suis venue vers vous, j'ai fait de mon mieux, j'ai eu une carrière que beaucoup aimeraient avoir", a-t-elle dit au Monde.
Click here to find out more!

Source: AFP


Samedi 24 Septembre 2011 - 12:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter