Changements climatiques : les maires francophones enclenchent la lutte

Face aux changements climatiques et leurs effets dans la vie des populations, l’Association des Maires du Sénégal (AMS) donne de la voix. En partenariat avec l’Association Internationale des Maires Francophones (Amif), le président Aliou Sall et Cie posent les jalons du séminaire sur le climat du 11 au 13 septembre à Dakar. Ce, avant la conférence des Nations Unies sur la question à Paris au mois de décembre 2015.



Changements climatiques : les maires francophones enclenchent la lutte
L’AMS s’implique dans la lutte contre les changements climatiques. Selon Aliou Sall, le constat est là : «Les projets au niveau international dans le but d’atténuer les changements climatiques étaient en faveur des Etats et des ONG mais très rarement en faveur des collectivités ». En vue de la conférence des Nations Unies sur le climat (Cop 21), prévue à Paris au mois de décembre prochain, le maire de Guédiawaye prône la « rupture ». «La Cop 21 sera l’occasion de désormais prendre en compte les projets pensés, élaborés par les villes notamment francophones», fixe ce dernier.  Contre le réchauffement planétaire, il a été aussi question face à la presse hier de «faciliter l’accès des municipalités francophones à des financements pour élaborer des projets durables en faveur des populations. Une démarche qui s’inscrit dans la mise en place des engagements des collectivités locales pour un nouvel urbanisme adapté aux périls climatiques conformément aux dispositions des Nations Unies sur le climat».

 
Mais avant le rendez-vous Parisien, un séminaire se tiendra à Dakar du 11 au 13 septembre 2015. «Cette réunion d’échanges et de concertation a pour but d’assurer une meilleure implication des élus locaux dans les politiques d’atténuation face aux changements climatiques. Le document de plaidoirie qui devra sanctionner les travaux de ce séminaire des maires francophones permettra de dégager les contours d’un vrai plan climatique adapté aux villes du Sud. Elle ambitionne aussi d’harmoniser les positions des maires francophones autour du rôle stratégique des centres urbains dans ce processus en vue de la prochaine Cop 21 », déclare Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor et président de la commission décentralisation de l’Association.  


Mardi 1 Septembre 2015 - 11:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter