Chaud week-end : Six morts, plus de vingt blessés au compteur




D’abord, il y a eu deux (2) morts, l’accident a eu lieu sur l’axe Linguère-Matam, les victimes avaient quitté la Mauritanie pour venir récupérer les dépouilles mortelles de leurs parents déposés à la morgue de l’hôpital régionale de Ourossogui à la suite d’un autre accident. En effet, les parents des deux victimes de l’accident sur l’axe Linguère-Matam qui venaient aux nouvelles, ont eux aussi fait un accident mortel dans le territoire mauritanien. C’est le véhicule du mari de la victime, un colonel de la douane du pays frontalier du Sénégal qui s’est renversé à hauteur de la localité de Boutel mit. Un accident qui a fait deux morts dont l’un est identifié comme étant l’oncle du colonel par ailleurs pari de la défunte maman qui a perdu la vie dans le choc sur le territoire sénégalais à hauteur Danthialy. Grièvement blessé, le colonel mauritanien a été acheminé vers Nouakchott.


A Diallo Boubou vers la sortie de Tambacounda également, il y a eu un accident. Bilan, une vingtaine de blessés. Un car Ndiaga Ndiaye a terminé sa course sous un camion en stationnement.  Le lieutenant Yatma Dieye, commandant de la compagnie d’incendie et de secours de renseigner. « Il s’agit d’une collision entre un véhicule de type Renault et un véhicule type mercedes à usage de transport en commun en provenance de Missirah et en partance pour Tambacounda, occasionnant 20 victimes dont 5 coincés. Les mesures prises aussitôt nous avons demandé la présence d’un médecin sur les lieux et la police sur le périmètre de sécurité. Nous avons commencé à évacuer les 16 victimes à l’hôpital régional de Tambacounda. La tôle du véhicule type Renault était assez solide au point de ne pas pouvoir soustraire aussitôt une victime. Il nous a fallu alors deux (2) heures d’opération pour réussir ».


D’où la présence du médecin parce que précise-t-il, ladite victime était en train de se vider de son sang et il fallait une prise en charge sur place. La victime présentait par ailleurs deux fractures ouvertes. L’accident selon le correspondant de la Rfm s’est produit sous une obscurité totale. Ce qui a contribué à mettre à nu le sous équipement des sapeurs pompiers même pas un projecteur pour éclairer les lieux encore moins un câble en fer pour tirer le car Ndiaga Ndiaye. Toutes les tentatives sont restées vaines, c’est finalement le camion comme une locomotive a trainé le car pour éviter toute obstruction de la route.


Tout a toutefois commencé le vendredi par la mort d’un agent de la Radio Télévision Sénégalaise (RTS) sur la route de Matam. Un bilan qui s’est alourdi. Le blessé grave évacué à Dakar a finalement succombé à ses blessures. Ainsi, après Ibrahima Ndong,  Mor Fall, preneur de son a lui aussi finalement rendu l’âme. Ils devaient séjourner dans le cadre d’une mission dans la région de Matam. 


Lundi 5 Mai 2014 - 12:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter