Cheikh Diallo balance Karim: Ses révélations sur les affaires de son "ex ami et frère"

L’ancien patron de CD-Média balance. Conscient dit-il que Karim Wade ne souhaite pas rétablir la vérité concernant son cas, Cheikh Diallo de transmettre un mémorandum contenant des copies de notes, des messages, des chèques, des dates, heures et des lieux…Tout pour lâcher cette bombe : « CD-Média groupe fait partie du patrimoine personnel de Monsieur Karim Wade ».



Wade-fils n’avait pas besoin de ça. Surtout après la dernière évolution de son dossier en France et au Luxembourg. En l’espace de 24 heures, le brigadier-chef de Police, après des mois d’enquêtes, a communiqué son rapport qui établit qu'aucune infraction et dont le procureur avait fait mention dans ses conclusions livrées à la presse n'a été relevée. Eh bien, au moment où deux (2) de ses présumés complices, Bibo Bourgi et Pape Mamadou Pouye récusent toutes les accusations, le journaliste, Cheikh Diallo pour sa part, balance. Dans un mémorandum transmis aux juges de la Commission d’Instruction (CI) de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) où il se dit « conscient » que « Karim n’a pas souhaité rétablir la vérité sur le dossier le concernant » car « il suffisait juste qu’il transmette une requête au Procureur spécial et aux juges d’instruction de la CREI au moment de son séjour carcéral».

L'ancien fidèle compagnon de Karim de Wade de souligner: "dans la filiation directe de ma première audition en avril 2013 devant la CI de la CREI, j’ai l’honneur de vous transmettre un mémoire relatif à CD média Group dans lequel, mon souci constant et permanent reste de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. En fait, j’ai passé six (6) longs mois dans les liens de la détention provisoire, c’est parce qu’en vérité, celui que j’avais toujours considéré comme un ami et frère, Monsieur Karim Wade, en l’occurrence, n’a pas eu pendant cette épreuve particulièrement difficile, l’attitude chevaleresque, le sens des responsabilités et le moindre égard à mon endroit. A preuve : jamais, il n’a souhaité rétablir la vérité sur ce dossier me concernant. Alors que durant notre séjour carcéral, il suffisait simplement qu’il transmette une requête au Procureur spécial et aux juges d’instruction de la CREI, en reconnaissant une évidence : CD Média Group fait partie du patrimoine personnel de Monsieur Karim Wade ».


Un mémorandum envoyé le 9 avril dernier bien avant son face-à-face. Cheikh Diallo d’asséner selon le journal "Libération" : "Karim Wade n’a posé aucun acte allant dans le sens de la manifestation de la vérité. Puisqu’il se refuse à le faire, je le ferai moi-même". Et selon lui : "Ce n’est pas du tout compliqué de prouver que Monsieur Karim Wade est le propriétaire exclusif du groupe CD Média. En plus d’une certitude mathématique, c’est même une évidence" sert le journaliste qui enfonce le clou : « la stratégie d’approche de Monsieur Karim Wade consiste à nier systématiquement les faits constants, à refuser catégoriquement l’évidence et à se défausser lourdement sur les autres… ».


Jeudi 10 Avril 2014 - 11:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter