Commerce extérieur du Sénégal: Plus de 1206 milliards d’exportations en 2014

Pour l’année 2014, les exportations du Sénégal sont estimées à plus de 1206 milliards de F CFA soit une hausse de 2,8% contre 1173 milliards de F CFA en 2013. Ce relèvement résulte d’une hausse des exportations de produits halieutiques qui ont atteint 191,9 milliards de F CFA en 2014 contre 146,1 milliards de F CFA en 2013, de phosphate qui sont passées de 9 milliards de FCFA à 17 milliards de FCFA, de ciment qui sont ressorties à 91,7 milliards de FCFA en 2014 contre 81,8 milliards de FCFA en 2013. Et, d’après la note de l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD), les importations ont connu un net repli.



Commerce extérieur du Sénégal: Plus de 1206 milliards d’exportations en 2014
Les exportations du Sénégal continuent de reposer sur les produits traditionnels tels que les produits pétroliers, halieutiques, et l’acide phosphorique. Ainsi la note de l’ANSD renseigne que cette forte hausse est imputable à la progression des exportations des produits halieutiques qui ont atteint 191,9 milliards de FCfa en 2014 contre 146,1 milliards de nos francs en 2103. Le phosphate a aussi atteint son pic avec 17 milliards FCfa contre 9 milliards en 2013.

 
Ces exportations sont plus tournées vers l’Afrique avec un chiffre de 531 milliards. Toutefois les exportations vers la zone d’intégration ont reculé de 2,5%  pour atteindre  405,4%  milliards de nos francs contre  415,9% en 2103. Le rapport de l’ANSD indique que le Sénégal est fortement dépendant du marché extérieur pour sa consommation. Elles sont arrêtées à plus de 2961 milliards de F CFA en 2014 contre 2963 milliards de nos francs en 2O13, soit  un repli de 0,1%.

 
Et, malgré cette bonne tenue des exportations, la note de l’ANSD fait état d’une balance commerciale toujours déficitaire de 1755 milliards de FCFA. Ce  déficit est tributaire de la supériorité des importations sur les exportations. L’ANSD informe que les importations du Sénégal en provenance de la zone CEDEAO s’élèvent à peu prés à 347 milliards de FCfa en 2014,  pour 433 milliards en 2013 soit un recul de 19%. Cette baisse est  consécutive à celle des importations des huiles brutes de pétrole et des huiles grasses animales et végétales, conclut le rapport.


     

Khadim FALL

Mercredi 2 Septembre 2015 - 15:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter