Commission ad hoc: accompagné de Me Aïssata Tall Sall, Barthélémy Dias vient de sortir

Ladite commission doit statuer sur l'immunité parlementaire du député socialiste, Barthélémy Dias. Convoqué ce matin, ce dernier vient de sortir du face-à-face. Le maire de Mermoz-Sacré Coeur était accompagné de son avocate, Me Aïssata Tall Sall.



Commission ad hoc: accompagné de Me Aïssata Tall Sall, Barthélémy Dias vient de sortir
Mise sur pied dans le cadre de l’affaire relative au meurtre de Ndiaga Diouf, la commission ad hoc en charge d’examiner l’immunité parlementaire du député Barthélémy Dias, se met en branle. Convoqué ce mardi matin à l’Assemblée nationale, le maire socialiste vient de sortir du face-à-face.

Son avocate Me Aïssata Tall Sall elle-même responsable du Parti Socialiste (PS) était aux côtés de son client et camarade de parti.

Au cours de son audition, Barthélémy Dias a eu à faire une déclaration remise à ses collègues députés. Revenant sur le contexte des événements lors de la fusillade survenue à la Mairie de Mermoz-Sacré Cœur, Barthélémy Dias juge cette affaire plus politique que judiciaire.
 
Désormais, c’est aux députés de trancher en leur âme et conscience, dira pour sa part Me Aïssata Tall Sall.
 
Accusé de coups et blessures ayant entraîné la mort de feu Ndiaga Diouf en 2011, Barthélémy Dias a eu à faire face au juge du Tribunal correctionnel. Le Parquet ayant soulevé d’office cette exception (immunité parlementaire) en disant que Barthélémy ne peut pas être jugé parce qu’étant un député en session parlementaire, le procès a été ainsi renvoyé. 

Les onze (11) membres désignés vont soumettre leurs travaux lors d’une séance plénière qui va se tenir ce vendredi. 
 


Mardi 8 Novembre 2016 - 11:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter