Confrontée à une baisse de redevances, la BBC supprime 1.000 emplois

La BBC a annoncé jeudi la suppression de plus de 1.000 emplois supplémentaires pour faire face à l'érosion de sa principale source de financement, la redevance audiovisuelle, alors même que le gouvernement cherche à la rogner encore.



Déjà engagé depuis 2010 dans un vaste plan d'économie de 800 millions de livres (1,125 milliards d'euros) le premier groupe audiovisuel public au monde a dû se résoudre à tailler une nouvelle fois dans le vif pour compenser cette fois une baisse des revenus de la redevance.
 
"Je sais que le message est violent. Je sais que ce que j'ai dit aujourd'hui va causer une grande anxiété au sein de notre organisation", a déclaré Tony Hall, le directeur général de la BBC, en annonçant la mauvaise nouvelle aux salariés du groupe qui emploie actuellement plus de 16.600 personnes.
 

Ces dernières années, la BBC a déjà supprimé des milliers d'emplois, vendu 40% de son parc immobilier, réduit les coûts administratifs et cédé certains droits TV sur le sport pour économiser plus de 1,5 milliard de livres par an (2,112 milliards d'euros).
 
Mais "en dépit des progrès déjà réalisés et en raison de la licence TV gelée depuis sept ans, de nouvelles économies sont nécessaires", a expliqué le groupe.
 

Selon les prévisions, la redevance rapportera 150 millions de livres de moins que prévu en 2011. En cause: la révolution numérique et les multiples façons dont on consomme désormais la télévision, à la carte et à la demande, sur son ordinateur, sa tablette ou son téléphone. Des usages qui ne réclament pas verser les 145,5 livres (184 euros) annuels de la redevance.
 



Jeudi 2 Juillet 2015 - 13:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter