Controverses autour d’une attribution en cachette d’une 4ème licence à MTL Infrastructures par l’Etat du Sénégal : A qui se fier ?

Un tollé s’est emparé du domaine des télécommunications. Dans son article publié ce vendredi 06 avril, le journal « L’observateur » fait état d’une attribution en cachette d’une quatrième licence de téléphonie à la société MTL Infrastructures par l’Etat sénégalais pour un marché s’élevant à 100 milliards de FCFA, et cela en pleine campagne électorale. Une convention de concession signée selon le journal par l’ancien ministre de la Communication, Moustapha Guirassy qui toutefois, dément formellement l’existence de cette 4ème licence.



Controverses autour d’une attribution en cachette d’une 4ème licence à MTL Infrastructures par l’Etat du Sénégal : A qui se fier ?
Le gouvernement défait le 25 mars dernier aurait octroyé en catimini, une quatrième licence de téléphonie  à la société MTL Infrastructures et service SA de l’homme d’affaire sénégalais, Moussa Yacine Guèye. C’est du moins ce que révèle le journal « L’observateur » dans sa publication de ce vendredi. En effet, avec des documents à l’appui, l’auteur de l’article, Latyr Mané qui affirme avoir joint en vain Moustapha Guirassy, persiste et signe que la convention de la concession porte la signature de l’ancien ministre de la Communication.
 
Des propos toutefois, balayés d’un revers de la main par Moustapha Guirassy. « Une confusion née d’une mauvaise interprétation des textes », se défend, à travers les ondes de la RFM, l’ancien ministre qui fulmine « de là à parler de quatrième licence, c’est totalement faux et fondé sur absolument rien du tout ». Par ailleurs, l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) qui déclare ne pas être au courant de cette attribution de licence, entend tout de même demander des comptes, et cela dès sa première réunion, indique Babacar Diop, membre de l’ARMP.
 
Une affaire à suivre, car  les multitudes de controverses soulevées de part et d'autre par les différents acteurs sur cette question, ne finissent pas de brouiller les esprits.


Vendredi 6 Avril 2012 - 15:38




1.Posté par L'intelligent le 06/04/2012 20:17
Un homme d'affaires sénégalais capable de casquer 100 milliards? On le trouve où? Cette affaire est manifestement un tuyau crevé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter