Corées: des familles séparées par la guerre pourraient se réunir à nouveau

Les deux Corées sont tombées d’accord pour organiser de nouvelles réunions de familles séparées par une frontière quasi infranchissable depuis la guerre de 1950-1953. Ces rencontres auront lieu pendant six jours, du 20 au 25 février, dans les monts du Diamant, en territoire nord-coréen. Ces retrouvailles désespérément attendues par des milliers de familles n’ont plus eu lieu depuis trois ans. La dernière session de rencontres, prévue en septembre pour 200 familles, avait été annulée à la dernière minute par le régime de Pyongyang. A Séoul, la prudence est de mise.



Les Croix-Rouge des deux Corées, réunies au poste-frontière de Panmunjeom, sont enfin parvenues à s’entendre. Le Nord a accepté la proposition du Sud d’organiser des rencontres de familles séparées. Un geste de bonne volonté, alors que le régime de Kim Jong-un multiplie depuis plusieurs semaines les appels à une amélioration des relations Nord-Sud.
Pyongyang demande aussi l’annulation des exercices militaires conjoints organisés tous les ans par la Corée du Sud et les Etats-Unis. Des manœuvres qui commenceront à la fin du mois, et que le Nord considère comme des préparatifs à une invasion.
Prudence
Or, Pyongyang a dans le passé souvent instrumentalisé ces rencontres familiales dans un but politique et diplomatique. C’est pourquoi les analystes restent prudents : Séoul et Washington n’ayant aucune intention de renoncer à leurs « jeux de guerre », le régime pourrait annuler ces retrouvailles à la dernière minute, comme il l’a fait en septembre dernier. Ce sont 72 000 Sud-Coréens qui attendent toujours de revoir leurs proches laissés au Nord. La moitié a plus de 80 ans.

rfi.fr

Mercredi 5 Février 2014 - 15:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter