Crash de l’A320 : qui étaient le pilote et le copilote de l'avion ?

Selon les informations du procureur de la République de Marseille, le copilote, Andreas Lubitz était seul dans le cockpit au moment du crash. Il aurait profité de l'absence du commandant de bord pour s'enfermer à l'intérieur, refusant de lui ouvrir la porte à son retour.



Crash de l’A320 : qui étaient le pilote et le copilote de l'avion ?
Les personnalités du commandant de bord et de son copilote sont maintenant au cœur des interrogations dans l’enquête sur le crash de l’Airbus A320 survenu dans les Alpes-de-Haute-Provence, mardi 24 mars.
 
Le copilote s'est enfermé dans le cockpit
Selon le procureur de la République de Marseille, le copilote, Andreas Lubitz, était aux commandes lors du crash. Il a profité de la sortie du commandant de bord pour s'enfermer à l'intérieur du cockpit avant de précipiter l'avion vers le sol.

 
Le copilote totalisait 630 heures de vol
Le copilote de l'avion, Andreas Lubitz, était âgé de 28 ans. De nationalité allemande, il n'était pas répertorié comme terroriste selon le procureur de Marseille. C'est un jeune pilote qui totalise 630 heures de vol. Il est sorti en septembre 2013 du centre de formation de la compagnie Lufthansa, situé à Brême (Allemagne), avant d'intégrer la filiale allemande à bas coûts, Germanwings.

 
Il est décrit par ses connaissances comme "un gars normal", "un jeune homme bien".
A Montabaur, une petite ville de 12.000 habitants où il habitait, à 20 km au nord-est de Coblence, la population est sous le choc. "C'était un type tout à fait normal", déclare Klaus Radke, qui dirige le club d'aviation local où Andreas Lubitz a obtenu sa première licence de vol il y a plusieurs années. A l'automne dernier, le jeune homme de 28 ans était revenu pour suivre un cours de perfectionnement avec lui. "C'était un jeune homme très agréable, amusant et poli", ajoute Klaus Radke. Andreas Lubitz n'avait aucun lien connu avec un groupe terroriste, a tenu à assurer le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maiziere. Il menait une vie active, était adepte du semi-marathon, s'intéressait à la musique pop et ne boudait pas les boîtes de nuit, selon sa page Facebook page ornée d'une photo de lui devant le pont du Golden Gate à San Francisco.


"Je reste sans voix... Je n'ai vraiment aucune explication. Connaissant Andreas, tout cela est inconcevable pour moi", déclare Peter Rücker, membre du même club d'aviation. "Il avait beaucoup d'amis, ce n'était pas un solitaire. Il était bien intégré au groupe", ajoute Peter Rücker.

 
Le commandant de bord pilotait depuis 10 ans à la Lufthansa
Le commandant de bord, qui s'est retrouvé bloqué en dehors du cockpit était beaucoup plus expérimenté. Prénommé Patrick, il pilotait depuis dix ans au sein de la Lufthansa. Sur les enregistrements de la boîte noire, on l'entend demander à plusieurs reprises à son copilote d'ouvrir la porte, sans obtenir de réponse.

 
La vie des deux hommes fouillée par les enquêteurs
Les enquêteurs axent leurs recherches sur la vie personnelle des deux hommes, leur cellule familiale et leurs fréquentations, et notamment celles du copilote, pour comprendre son geste.  Des pilotes qui « crashent » volontairement un avion.
 

Yahoo news

Jeudi 26 Mars 2015 - 17:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter