Crimes crapuleux: la batterie de mesures du président Macky Sall contre la délinquance et la violence



Crimes crapuleux: la batterie de mesures du président Macky Sall contre la délinquance et la violence
En Conseil des ministres tenu ce mercredi 23 novembre, le Chef de l’Etat, après avoir condamné les crimes crapuleux commis ces dernières semaines et présenté ses condoléances aux familles éplorées, rappelle au Gouvernement l'impératif du renforcement de la sécurité des populations, et l’urgence de prendre toutes les dispositions préventives et coercitives requises, notamment par la police et la gendarmerie, pour juguler la criminalité.

A cet effet, le Président de la République réitère au Gouvernement la nécessité de la mise en action effective des contrats locaux de sécurité, afin de promouvoir une culture de sécurité, de prévention de la délinquance, de la violence et de la criminalité. A cet effet, il importe de renforcer la réglementation et le contrôle relatifs à l’acquisition et à la détention des armes et munitions, de veiller à l’application rigoureuse de la réglementation en matière de répression de l’ivresse publique et de gestion des débits de boisson. 

Ainsi, le Chef de l’Etat indique au Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, l'impératif de procéder à l'adoption du projet de loi d'orientation sur la sécurité intérieure (LOSI), à la mise en place des comités départementaux de prévention contre la délinquance juvénile, et demande à chaque Gouverneur de Région de lui faire le diagnostic local de la situation sécuritaire au niveau de sa circonscription. En outre, le Président de la République demande au Gouvernement d’encadrer davantage le développement des activités des sociétés privées de sécurité et de surveillance, dans une dynamique de professionnalisation des personnels concernés. 


Mercredi 23 Novembre 2016 - 20:08




1.Posté par Leuk le 24/11/2016 17:16
Tout en réprouvant les actes criminels odieux commis sous nos cieux depuis quelques temps, nous soulignons la pertinence du propos du Chef de l'Etat et la batterie de mesures annoncées.

Néanmoins, sous un autre angle, il faudrait revisiter les conditions de travail de certaines catégories socioprofessionnelles (gens de maisons par ex), impliquer davantage, au-delà de nos Forces de Sécurité, le Ministère du Travail .

Par ailleurs, vouloir s'arc-bouter sur la question de la Peine de Mort, entraînerait une analyse trop réductrice de la situation.

D'une manière général, il faut veiller au respecter des Lois et Règlements à tout point de vue. Et là se situe aussi une condition sine qua non de la Réduction des Inégalités et l'Injustice sociale. Il faut aussi éveiller davantage les citoyens sur les risques éventuels et sur l'esprit des lois (à travers spots pub, séries tv bien de chez nous, réf. Lamine Ndiaye, Baye Peul et Makhourédia Gueye ...).

Enfin, prenons un moment pour repenser notre projet de société dans un contexte de mondialisation irréversible.

"REWMI NANOUKO SANGATT " dixit Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy, Khalif Général (Yallah Nafi Yaag lol té wer)
"Il nous faut un Ndeup national" dixit Professeur Serigne Mor Mbaye, Psychologue

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter