Crise malienne : Berlin ira combattre les terroristes dans le Nord du Mali, selon son ministre des Affaires étrangères

L’Allemagne et le Sénégal ont une ''analyse tout à fait similaire'' sur la crise politique au Mali, a dit jeudi à Dakar le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle, qui a annoncé que son pays aidera à combattre les terroristes dans le Nord du Mali.



Crise malienne : Berlin ira combattre les terroristes dans le Nord du Mali, selon son ministre des Affaires étrangères

''Nous venons d’avoir un entretien politique très positif avec le président Sall. Nous avons constaté que notre analyse est tout à fait similaire, c’est-à-dire que nous voulons envoyer toutes nos forces, pour lutter contre la menace terroriste'', a déclaré M. Westerwelle à des journalistes, en sortant d’une audience avec le président sénégalais Macky Sall, selon l’APS. 


''Le Sénégal est considéré à juste titre comme un ilot de stabilité dans la sous-région. Voilà pourquoi nous croyons que le Sénégal est (…) démocratiquement le bon endroit pour parler de la façon dont nous voulons lutter contre cette instabilité dans le Nord du Mali'', a-t-il souligné. 

Des islamistes armés sont devenus maîtres du Nord du Mali, d’où ils ont chassé les rebelles touaregs, lesquels avaient profité d’un coup d’Etat à Bamako, en mars dernier, pour s’emparer des grandes villes du septentrion malien. 

''En tant qu’Européens, nous voulons soutenir les pays de la région, les pays voisins dont le Sénégal, la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et l’Union africaine dans la lutte contre le terrorisme dans le Nord du Mali'', a annoncé Guido Westerwelle.

Il a dit que ''maintenant, les experts vont parler de la façon dont va se dérouler ce soutien de manière concrète''. 

''Ça ne va pas être seulement un soutien politique'', a-t-il indiqué, ajoutant : ''Nous allons apporter tout ce que nous avons (…) après les consultations au sein de l’Union européenne le 19 novembre et, la semaine prochaine à New York.''

Le ministre allemand des Affaires étrangères a dit qu’il était très heureux de la position du Sénégal sur la force armée que veulent déployer dans le nord du Mali les Nations unies, l’Union africaine et la CEDEAO. 

''Je suis très heureux d’avoir pu entendre les analyses et le regard que le président sénégalais porte sur cette question, pour pouvoir en parler lors de nos délibérations à Berlin, à Bruxelles et à New York'', a-t-il affirmé, qualifiant le Sénégal de ''partenaire très important (de l’Allemagne) dans la région''. 

Aussi a-t-il souhaité que ''le Sénégal poursuive cette voie de la stabilité, du pluralisme (politique) et de la démocratie''.

Avec l’APS
 



Vendredi 2 Novembre 2012 - 01:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter