Crise universitaire : Le Saes lâche du lest.

Le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes) a décidé d’œuvrer pour sauver l’année universitaire. Ce vœu fait suite à leur rencontre avec le Premier ministre et le ministre de l’Enseignement supérieur. Selon les camarades de Seydi Ababacar Ndiaye, l’implication de tous est nécessaire pour que les étudiants terminent l’année sereinement.



Crise universitaire : Le Saes lâche du lest.
«Nous ne pouvons pas nous prononcer en profondeur sur le contenu des discussions. Mais on peut juste retenir qu’il y a une bonne dynamique qui est enclenchée dans le cadre de cette rencontre. Je pense que toutes les parties sont conscientes que cette confrontation ne sert les intérêts de personne. C’est pourquoi nous avons décidé de faire avancer les choses en participant à ces échanges », a déclaré, à nos confrères de l’As, Seydi Ababacar Ndiaye.

Selon le syndicaliste, ce geste est nécessaire afin de permettre  aux étudiants, qui vivent déjà le calvaire, de pouvoir terminer l’année scolaire : «Les étudiants sont confrontés à des conditions de travail très difficiles, avec un déficit de 8000 places. Mais nous avons décidé de donner une chance au dialogue en décrétant une trêve dans notre plan d’action qui s’achève le 9 mai. Par ailleurs, nous saluons l’implication du Premier ministre pour tenter de résoudre la crise. Le Gouvernement a promis de tenir une rencontre la semaine prochaine avec le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba, pour discuter des implications financières de nos revendications».

Et le l’enseignant chercheur de conclure : «Nous allons rendre compte au bureau national du Saes, samedi prochain, des conclusions de la rencontre. Nous espérons convaincre nos camarades de laisser du temps à cette nouvelle initiative pour qu’elle puisse porter ses fruits. Nous attendons les conclusions d’ici la semaine prochaine pour mieux étudier les nouvelles propositions qui découleront de ces réunions. Nous sommes prêts à analyser en profondeur l’exécution des revendications qui peuvent même être étalées sur plusieurs années».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 6 Mai 2016 - 08:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter