DISCOURS DE FRANCOIS HOLLANDE : Les attentes des Sénégalais



DISCOURS DE FRANCOIS HOLLANDE : Les attentes des Sénégalais

Le président français, François Hollande s’adresse aux Sénégalais ce vendredi. Ce sera lors d’une allocation qui sera prononcée devant les députés de l’Assemblée nationale. Contrairement à son prédécesseur qui s’était adressé aux Sénégalais à l’Ucad II, M. Hollande a choisi la représentation nationale pour s’exprimer. Que peuvent espérer les citoyens sénégalais sur le discours ?
Les députés n’auront pas la possibilité de transmettre les doléances de leurs mandants au président français, mais ils savent manifestement ce que les Sénégalais attendent de la France. Les parents d’élèves veulent que la France facilite la délivrance du visa à leurs enfants qui souhaitent poursuivre leurs études en au pays de Marianne. Nombreux sont les jeunes sénégalais qui voient leurs projets d’études en France tomber à l’eau parce que le visa leur a été refusé.
Les intellectuels ainsi que les hommes de culture sénégalais veulent aussi plus de respect de la part  du gouvernement français. Les autorités consulaires de l’hexagone ont récemment refusé le visa au Pr Sankaré et à la styliste Mame Fa Guèye. D’autres personnalités sénégalaises ont subi le même sort. Pourtant, il suffit d’une petite enquête pour se rendre compte que ces personnes, une fois arrivées en France, ne prendront pas la poudre d’escampette.
Les parentes d’émigrés vivant en France veulent également que le gouvernement français prenne des mesures pour régulariser la situation de certains Sénégalais de l’extérieur. Cela permettrait à ces derniers de gagner dignement leur vie en France en faire profiter à leurs parents restés au pays.
Les musulmans sénégalais veulent aussi des mesures contre l’islamophobie. Que les Français fassent la distinction entre ceux qui utilisent le Coran pour tuer ou commettre des attentats et ceux qui croient au prophète Mohamed (Psl) et qui vivent leur foi dans la dignité sans violence, ni haine.  
Les Sénégalais épris de paix souhaitent aussi que la France clarifie davantage sa position sur la crise en Casamance. Nkrumah Sané, un des chefs du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance séjourne en France. Malgré ses déclarations fracassantes contre le Sénégal, il n’est pas inquiété. Il reste sur le sol français.
L’espoir est peut-être permis. Hollande ne va manifestement pas faire comme son prédécesseur qui avait presque insulté les Africains en affirmant que l’homme africain ne veut pas entrer dans l’histoire. Même s’il affirme qu’il ne vient pas à Dakar pour rectifier son prédécesseur, Hollande a dit à nos confrères de Rfi qu’il vient pour prononcer « un discours pour écrire avec l’Afrique une nouvelle page ». «  La France et l’Afrique ont des relations historiques et nous avons à la fois une reconnaissance par rapport à ce que l’Afrique nous a apporté », a-t-il lancé, soulignant qu’il y a « des fautes qui vont être rappelées, en citant la colonisation et la traite négrière.


Jeudi 11 Octobre 2012 - 22:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter