Dans la tourmente, Manuel Valls redemande la confiance des députés

Le Premier ministre fera sa déclaration de politique générale ce mardi à 15 heures devant l'Assemblée nationale. Une discours suivi d'un vote de confiance, en principe acquis, sur fond de contestation de la politique économique du gouvernement.



Jamais dans l'histoire de la Ve République, un Premier ministre n'avait redemandé la confiance aux députés cinq mois à peine après sa première déclaration de politique générale. Mais voilà, il n’a échappé à personne que cette rentrée politique est sans doute la plus noire qu'ait à affronter un gouvernement et un président défiés jusque dans leur propre camp. Il y a eu la crise gouvernementale, le départ des ministres frondeurs. Et la remise en cause permanente des choix économiques de François Hollande par un petit groupe de socialistes, peu nombreux mais très bruyants, qui ont un argument de poids : les allègements massifs de cotisations patronales ne produisent pour l'heure aucun résultat, chômage et déficits continuent d'augmenter.
En face, Manuel Valls se veut droit dans ses bottes, il surjoue la dramatisation. L'ancienne star des sondages est aujourd'hui plus impopulaire que Jean-Marc Ayrault, alors il sollicite un vote de confiance, qui paraît acquis, pour se re-légitimer, et se remettre en selle. « Pour renouer le fil de la continuité brisée par la crise de rentrée », espère un haut dirigeant socialiste. Mais la confiance, Manuel Valls le sait bien, ne fera ni taire les frondeurs ni baisser le chômage.

RFI

Mardi 16 Septembre 2014 - 10:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter