Dégâts collatéraux de l’affaire Aïda Diongue : la CBAO surveille les coffres forts de certains clients



Dégâts collatéraux de l’affaire Aïda Diongue : la CBAO surveille les coffres forts de certains clients
Accusée de complicité dans l’affaire dite des 47,675 milliards qui seraient découverts dans les coffres forts de la responsable du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), la CBAO-Attijari met en place un système de contrôle de certains clients. En effet, les propriétaires de coffres-forts logés dans les banques sont inquiets. Depuis quelques jours, ils ont du mal à accéder à leur trésor. Au siège de la CBAO-Attijari, la plupart d’entre eux, se plaignent de ne pas voir leur coffre. De sources proches de la CBAO, le contrôle s’est renforcé et les clients ont constaté le durcissement de la procédure. Désormais, le service de contrôle les accompagne avant d’y accéder.

La CBAO qui s’explique sur cette nouvelle donne dans son service, annonce des mesures sécuritaires. Ce, au moment où certains se plaignent et disent qu’ils subissent aujourd’hui les dégâts collatéraux de l’affaire Aïda Diongue.

« Aujourd’hui, s’agissant du coffre appartenant à une certaine partie de la clientèle, nous sommes tenus quand même de faire des vérifications d’usage quand les gens se présentent pour avoir accès. Pour plus de sécurité, les personnes qui gèrent directement l’accès au coffre et l’accompagnement, il faut aussi vérifier que celui qui se présente est bien titulaire d’un coffre pour qu’il puisse y accéder. Ce sont des mesures d’usage et de sécurité qu’on prend », dit le Directeur des marchés, des particuliers et réseaux, Abass Aïdara sur les ondes de la Rfm.

Dié BA

Vendredi 24 Janvier 2014 - 14:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter