Dérapages sur les importations de sucre : Qui protège la Compagnie sucrière ?

L’affaire semble n’émouvoir personne. Même si le ministère du Commerce qui a officiellement donné l’information n’a pas osé utiliser les mots qui sciés pour qualifier l’acte grave posé par la Compagnie sucrière sénégalaise (Css), dépassé le quota d’importation de sucre autorisé par les autorités en charge du commerce du pays.



Dérapages sur les importations de sucre : Qui protège la Compagnie sucrière ?
Qui protège la Compagnie sucrière sénégalaise (Css) la question mérite d’être posée compte tenu des faits gravissimes révélés par le ministère du Commerce. En effet en démentant les fausses allégations de la Css, Alioune Sarr, a affirmé que la Css a  importé 21500 tonnes de sucres, alors qu’elle n’était autorisée  qu’à en  importer  8100 tonnes. Seulement dans cette affaire le ministère du commerce n’a pas osé nommer de manière précise l’acte de la Css.
 
Une situation qui  laisse tout le monde indifférent sauf  Ibrahima Séne du parti de l’Indépendance et du travail (PIT). Et,  selon le journal libèratiion qui donne l'information  le camarade d’Amath Dansokho  s’est fendu d'un communiqué pour déplorer  cet état de fait   «  la Css vient d’être prise en flagrant délit d’importation de 21 500 de tonnes de sucre à la place de 8100 tonnes dûment autorisés, soit 13 400 tonnes de fraude. Un communiqué du ministère chargé du commerce vient de le confirmer. Il ne reste plus qu’à la douane de faire son travail, en appliquant toute la rigueur de la loi portant  répression des importations frauduleuses importé » soutient Ibrahima Séne du Pit d’ Amath Dansokho.        

Khadim FALL

Samedi 5 Septembre 2015 - 17:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter