Direct Procès : Habré refuse de décliner son identité



Appelé à la barre pour décliner son identité, l’ancien président du Tchad n’a pipé mot. L’inculpé n’a même pas bougé de son siège. Ce, pour dire que l’ex-homme fort de Ndjaména est loin de reculer dans sa stratégie face aux Chambres Africaines Extraordinaires (CAE) chargées de le juger. Face aux juges, Hissein Habré est surveillé comme du lait sur le feu par trois (3) Eléments Polyvalents d'Intervention (EPI). L'un est devant lui, l'autre à droite et le dernier à gauche. Il faut préciser que ce mercredi, les premiers témoins devraient être entendus par le président Gustave Kam et ses assesseurs. 


Mais pour l’heure, une bande sonore cristallise toutes les attentions. Une voix présentée comme celle d’Hissein Habré parle d’ «agression » qu’ «(il) prépare au Darfour» et invite les «Tchadiens et  Tchadiennes à la vigilance». 



 


Mercredi 9 Septembre 2015 - 09:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter