Direct procès : «Je n’ai aucun respect pour la CREI », Karim

Wade-fils répond ainsi à un ordre de la Cour lui demandant le respect. "J'ai beaucoup de respect pour les magistrats qui composent la Cour mais pas pour la CREI". Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite qui n' a fait, tance-t-il que "violer ses droits depuis deux (2) ans".



Direct procès : «Je n’ai aucun respect pour la CREI », Karim
Le Procureur spécial, Alioune Ndao et son Substitut, Antoine Félix Diome en prennent encore pour leur grade. Karim est passé par là. La scène devenue un rituel, l’ancien ministre sous le règne de son père, est invité à poser des questions au témoin El Hadji Malick SY. « Je n’ai pas de questions à poser au témoin et rassurez-vous je ne ferai pas de commentaires », sert Karim. La réaction du Président Henry Grégoire Diop ne tarde pas :


« La Cour n’a pas à être rassuré ». Wade-fils de regagner son box mais il est vite repris par le Président Henry Grégoire Diop qui l’invite à avoir plus de « respect pour la Cour ». Mieux, « être courtois ». C’est ainsi que la déclaration est tombée : « J’ai beaucoup de respect pour les magistrats qui composent la Cour mais je n’ai aucun respect pour la CREI qui viole mes droits depuis deux (2) ans». Mais, assène Karim : «Si être discourtois, c’est parlé des comptes de Singapour, de l’évaluation de la société CD Média Group,…je serai très discourtois. Et, je le revendique, je le serai jusqu’à la fin du procès».
Ça promet. 


Mardi 28 Octobre 2014 - 13:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter