Direct procès Karim : ça part dans tous les sens, l’audience est suspendue



Il se passe des choses dans la salle quatre (4) du palais de Justice de Dakar qui abrite depuis le 31 juillet dernier le procès de Karim Wade. Le Président de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), Henri Grégoire Diop n’a pas apprécié les propos de certains avocats.  Ainsi, il n’a pas manqué de leur lire les dispositions qui régissent leur profession et la tenue qu'ils doivent avoir vis-à-vis des juges.

 D'ailleurs, le juge d’avertir: "les avocats étrangers doivent respecter la Cour à l'image de leurs collègues Sénégalais. Ces précisions faites, le juge essaie de reprendre l’audience mais une nouvelle confusion intervient entre Me El Hadji Diouf et les avocats de Bibo Bourgi.  En effet l'avocat de l'Etat, El Hadji Diouf à traité le témoin-clé de "fou et ses avocats d'irrespectueux".
 
C'est ainsi qu'un émissaire du bâtonnier, a demandé avec courtoisie à la Cour de suspendre une nouvelle fois la séance le temps que les esprits se calment. "Il est évident que le procès ne peut pas se dérouler au milieu de cette cacophonie", a lancé ce dernier. 

Ibrahima Badiane

Lundi 1 Septembre 2014 - 13:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter