Direct procès-Karim dans ses oeuvres: "Bour Fatick donne à Bour Guédiawaye"

C'est l'incident du jour. Wade-fils s'est même vu interdit de parole par la Cour. Encore Petro-Tim.



Comme hier, le célèbre détenu dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis a voulu poser des questions. C’est un scénario, entame Karim qui parle d’un pays X où un Monsieur dénommé Bour Fatick donne un décret d’attribution d’un domaine pétrolier à Bour Guédiawaye… ». La Cour de réagir au quart de tour pour répéter la même sentence déjà servie à sa défense. « Poser des questions sur des personnes absentes, c’est déloyal », tonne cette fois-ci le Président Henry Grégoire Diop qui lance à Karim Wade que s’il a des questions à poser à « Bour Fatick », il n’a qu’à aller le trouver pour les lui dire en face ».


« Je ne vise personne, c’est un scénario qui n’existe pas, hypothétique », réplique Karim qui entend bien formuler sa question. La parole lui sera interdite. Le fils du président sortant de regagner sa place en rouspétant. Tout comme Karim, Pape Mamadou Pouye veut lui aussi poser des questions au témoin Fatou Demba Mballo. « Je ne parlerai pas de Bour », rassure Pape Mamadou Pouye qui fait dire au témoin qu’il «n’y a rien d’étonnant que des actionnaires de départ ne soient plus actionnaires après de longues années». 


A la barre, le témoin Binetou Thiam, elle aussi notaire. Après une expéditive audition de la Cour, le parquet spécial et la défense, Karim Wade est rappelé à la barre pour lui poser des questions". "je n'ai aucune question ni scénario". "Cela tombe bien car nous ne sommes pas au cinéma ni au théâtre", lui rétorque coup sur coup le président Henry Grégoire Diop". Ce dont Wade-fils doute. Le témoin Assane Dianko est convoqué à la barre. Il est l'ancien Directeur général des Impôts et Domaines de 2001 à 2006. 


Mardi 6 Janvier 2015 - 12:31




1.Posté par Leuk le 06/01/2015 18:51
C'est ça une Justice à 2 vitesses

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter