Direct procès de Karim : la trouvaille de la Cour contre les « troubles » à l’audience



Direct procès de Karim : la trouvaille de la Cour contre les « troubles » à l’audience
Après Rampino qui a été condamné à deux (2) ans de prison pour trouble à l’audience. Ce, dès les premières heures du procès de Wade-fils. L’ancien Directeur de Cabinet de Wade-fils, a failli rejoindre Karim à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss, pour le même délit. Et la Cour n’étant pas sûre de sa culpabilité, c’est ainsi que Bachir Diawara a échappé à une condamnation de six (6) mois de prison, requise par le Procureur.

 
Mais sur la question, sans doute fatigué de répéter les mêmes mises en garde, à savoir qu’il est interdit de manifester tout signe d’approbation ou de désapprobation. Et que la personne qui sera alpaguée, risque jusqu’à deux (2) ans de prison, le Président Henry Grégoire Diop semble avoir trouvé une nouvelle formule. A l’instar des témoins, faire sortir l’ancien ministre sous le règne de son père, avant de suspendre l’audience.


Une formule appliquée ce lundi et qui a, somme toute, marché. L’audience suspendue, les slogans qui émaillaient les entrées et les sorties du détenu, ont tardé à retentir. Pris de court, les libéraux ont tardés à réagir. Les acclamations en l’endroit de Wade-fils ont été beaucoup moins nourries que d’habitude. 


Lundi 10 Novembre 2014 - 14:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter