Direct procès salle quasi vide: Passe d'armes entre Karim/Henri Grégoire : "mon intégrité physique est menacée"

C'est reparti de plus bel à la salle 4 du Palais de Justice de Dakar.



D’emblée Karim est appelé à la barre. Devant la Cour, Wade-fils de préciser qu’il ne lui est possible de reconstituer sa défense, les avocats qu’il a contactés lui ont signifié leur refus d’assurer sa défense dans un procès politique. Dès lors, le célèbre détenu demande plus de temps à la Cour pour trouver des avocats. Karim de préciser, par ailleurs, à la Cour que son « intégrité physique est menacée ». compte tenu de ce qui lui est arrivé hier.

Ensuite, le président Henry Grégoire d’annoncer que les avocats de Karim ont introduit une requête ce jeudi matin à 08 heures. Wade-fils de se lever pour s’écrier:


« C’est faux, monsieur le président, ils vous ont saisi hier à 08 heures ». Le président de rectifier en indiquant que c’est à « 18 heures hier que la requête a été déposée et renouvelée ce jeudi matin à 08 heures ». Forte de ce fait, la Cour considère que Me Madické Niang et Cie sont toujours les avocats de Karim puisqu’ils ont introduit une requête entre-temps. Ceci, bien qu’ils soient absents aujourd’hui. L’audience se poursuivant, la célèbre notaire, Me Tamaro Seydi est à la barre. Après avoir répondu aux questions du Substitut du Procureur spécial, Antoine Félix Diome, elle est interrogée par la partie civile.


Elle persiste et signe : « Je n’ai jamais constitué de société pour Karim ». A l’instar des avocats de Karim, les responsables libéraux ont boycotté le procès. 


Jeudi 15 Janvier 2015 - 11:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter